Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

La revendication de Quelques huiles végétales à être saine peut réellement augmenter le risque de cardiopathie

Quelques huiles végétales qui prétendent être saines peuvent réellement augmenter le risque de maladie cardiaque, et la Santé Canada devrait reconsidérer des revendications de hypolipidémiant sur l'étiquetage des aliments, indique une analyse dans CMAJ (Tourillon Médical Canadien d'Association).

Le Remplacement des graisses animales saturées par les huiles végétales polyinsaturées a la pratique commune étée parce qu'elles peuvent réduire des niveaux de cholestérol sérique et aider à éviter la cardiopathie. En 2009, la Direction de la Nourriture du Canada de Santé, après avoir examiné la preuve publiée, a approuvé une demande de l'industrie alimentaire d'appliquer une revendication de réduction du risque de cardiopathie sur des huiles végétales et des nourritures contenant ces pétroles. L'étiquette suggère « un risque de maladie cardiaque réduit en abaissant des taux de cholestérol sanguin. »

« Le bilan Attentif de la preuve récente, cependant, suggère cela qui permet une revendication de santé pour des huiles végétales riches en acide omega-6 linoléique mais relativement pauvre en l'acide α-linolénique d'oméga-3 ne peut pas être justifié, » écrivez le Jeu Rouleau-tambour. Richard Bazinet, Service des Sciences Nutritionnelles, Université de Toronto et Michael Chu, Institut de Recherches de Santé de Lawson et Division de la Chirurgie Cardiaque, Université Occidentale, Londres, Ontario.

L'huile de Maïs et de carthame, qui est riche en acide omega-6 linoléique mais ne contiennent presque aucun acide α-linolénique d'oméga-3, ne sont pas associée avec des bienfaits sur des santés cardiaques selon la preuve récente. Les auteurs citent une étude publiée plus tôt cette année en février 2013 « … dans ce que le groupe d'intervention a remplacé la graisse saturée par des sources de la margarine d'huile de carthame ou d'huile de carthame (riche en acide omega-6 linoléique mais bas en acide α-linoléique d'oméga-3). Ils ont constaté que le groupe d'intervention a eu les niveaux de cholestérol sérique qui ont été sensiblement diminués (par environ 8%-13%) relativement à la spécification de base et au groupe témoin, qui est compatible avec la revendication de santé. » Cependant, les taux de mortalité de toutes les causes de la maladie cardio-vasculaire et de la maladie coronarienne ont augmenté de manière significative dans le groupe de demande de règlement.

Au Canada, l'acide omega-6 linoléique est trouvé dans le maïs et des huiles ainsi que des nourritures de carthame telles que la mayonnaise, la margarine, les pommes chips et les noix. Le Canola et les huiles de soja, qui contiennent les acides linoléiques et α-linoléniques, sont les formes les plus communes du pétrole dans le régime Canadien.

« … il est peu clair si les pétroles riches en acide omega-6 linoléique mais faibles en acide α-linolénique d'oméga-3 réduisent également ce risque. Nous proposons que la revendication de santé soit modifiée tels que des nourritures riches en acide omega-6 linoléique mais pauvrex en l'acide α-linolénique d'oméga-3 soient exclues, » concluent les auteurs.

Source : Université de Toronto