Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Merck annonce des caractéristiques neuves d'étude actuelle de C-WORTHY dans les patients Co-infectés de HIV/HCV

Merck (NYSE : MRK), connu sous le nom de MSD en dehors des Etats-Unis et le Canada, a aujourd'hui annoncé des caractéristiques neuves des patients Co-infectés de HIV/HCV dans l'étude actuelle de C-WORTHY, d'un test clinique de la phase 2 évaluant l'efficacité et la sécurité de Merck tout-orales, de la dose unique par jour combinant MK-5172, d'un inhibiteur de la protéase d'investigation (HCV) du virus Hépatite C NS3/4A, et de MK-8742, un inhibiteur d'investigation de composé de réplication de VHC NS5A. Dans ces patients Co-infectés, la gestion de MK-5172/MK-8742 pendant 12 semaines a eu comme conséquence l'élimination robuste de VHC, et un profil de sécurité compatible avec cela seul observé pour des patients infectés avec l'infection du génotype 1 de VHC (GT1).

À 12 semaines, à 100 pour cent (29/29) de patients Co-infectés qui ont reçu MK-5172/MK-8742 et ribavirine (RBV), et à 90 pour cent (26/29) de patients Co-infectés qui ont reçu seul MK-5172/MK-8742 ont eu des niveaux d'ARN VHC de moins de 25 IU/mL, contre 100 pour cent (13/13) dans les patients avec le VHC seul ont traité avec MK-5172/8742. Les caractéristiques ont été présentées à la conférencest de 21 sur les Retroviruses et les infections opportunistes (CROI).

« Nous sommes encouragés par le potentiel de MK-5172/MK-8742 pour la demande de règlement des gens vivant avec la Co-infection de HIV/HCV, où là reste un besoin d'options thérapeutiques complémentaires, » avons dit M. Eliav Barr, vice-président, maladies infectieuses, laboratoires de recherche de Merck.

Source:

Merck