Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Les chercheurs développent le produit répulsif neuf d'eco qui arrête des moustiques des êtres humains de attaque

Le jour de santé de cette année du monde (7 avril) se concentre sur les maladies vecteur-portées, comme la malaria. La malaria détruit toujours plus que le demi million de personnes chaque année, principalement enfants. Dans le combat contre des chercheurs de la cette maladie en Suisse ont développé un produit répulsif neuf d'eco qui arrête des moustiques des êtres humains de attaque.

Dans le combat contre des chercheurs de malaria à l'université de Neuchâtel (Suisse) ont développé un produit répulsif neuf d'eco qui arrête des moustiques des êtres humains de attaque. Un mélange neuf des huiles essentielles extraites semble être aussi efficace en retenant des moustiques que les produits répulsifs courants comme Deet par exemple. L'avantage de la substance neuve : elle est entièrement biodégradable et vient pour cette raison également avec moins effets secondaires.

Les scientifiques suisses qui entreprenaient leurs études dans le projet de recherche européen « ENAROMaTIC » sont convaincus que leur découverte est juste le début d'une onde neuve des découvertes dans ce domaine. À l'avenir, les extraits naturels des huiles essentielles ont pu jouer un rôle majeur en limitant le nombre de victimes provoquées par les insectes vecteurs maladie-transportants.

Le 7 avrilth 2014, l'OMS de l'Organisation Mondiale de la Santé célèbre le jour de santé du monde, qui cette année l'orientation est sur les maladies vecteur-portées comme la malaria. Selon l'OMS, la malaria tue toujours des 627 000 personnes environ chaque année, principalement de elles des enfants.