L'étude montre le choc de l'encéphalopathie hépatique sur des patients d'affection hépatique

Caractéristiques neuves présentées aujourd'hui à l'exposition internationale du congrès de foie le choc de l'encéphalopathie hépatique sur des patients et des systèmes de santé d'affection hépatique.

Les patients d'affection hépatique qui le développent ont le le risque presque double de mourir avec les patients assimilés d'affection hépatique sans IL au cours de la même période de temps.

Des patients d'affection hépatique avec HE sont admis à l'hôpital trois fois plus souvent pour des maladies directement liées à leur affection hépatique, avec des patients d'affection hépatique sans IL (rapport d'admission de 3.588:1 pour HE des patients contre le groupe témoin) et sont admis à l'hôpital 1 1/2 fois plus souvent pour des maladies indépendantes (rapport d'admission de 1.488:1 pour HE des patients contre le groupe témoin). Des patients d'affection hépatique avec HE consultera le diagnostic initial plus souvent suivant de premier soins et le restera dans l'hôpital plus longtemps que ceux sans, collectivement représentant une utilisation accrue considérable des moyens de santé.

Il n'y a aucun remède pour HE autre que la greffe de foie. Cependant, XIFAXAN® 550 (rifaximin-α) réduit de manière significative le risque d'autre IL des épisodes. La demande de règlement avec XIFAXAN® 550 contre des soins normaux (lactulose) l'offre à une option rentable de demande de règlement pour la réduction de récidive de manifeste au-dessus d'un certain nombre de différentes périodes de temps et de scénarios plausibles, par exemple rapports incrémentiels de rentabilité s'est échelonnée de £13,919 à £21,425 pour tous les ans de la santé parfaite gagnée par la demande de règlement avec XIFAXAN 550® (QALY) sur une période de cinq ans.

Source:

Norgine B.V.