Presque 3,3 millions d'enfants aux États-Unis ont le vertige ou le problème de reste

Plus de 1 dans 20 enfants (de presque 3,3 millions) entre les âges de 3 et 17 ont un vertige ou un problème de reste, selon une analyse de la première étude de grande puissance et nationalement représentative de ces problèmes dans des enfants des États-Unis. La Prévalence augmente avec l'âge, avec 7,5 pour cent d'âges d'enfants 15-17 et 6,0 pour cent d'âges d'enfants 12-14 ayant n'importe quel vertige ou problème de reste, de comparés avec 3,6 pour cent d'âges d'enfants 6-8 et 4,1 pour cent d'âges d'enfants 3-5. La recherche a été aboutie par des chercheurs à l'Institut National sur la Surdité et d'Autres Troubles de la Communication (NIDCD), une partie des Instituts de la Santé Nationaux.

Les Chercheurs ont constaté que les filles ont une plus forte présence des problèmes de vertige et de reste comparés aux garçons, 5,7 pour cent et 5,0 pour cent, respectivement. De plus, les enfants blancs de non-Hispanique ont une prévalence accrue des problèmes de vertige et de reste (6,1 pour cent) avec les enfants Hispaniques (4,6 pour cent) et de non-Hispanique de noir (4,3 pour cent). Les découvertes ont été publiées le 27 janvier en ligne dans Le Tourillon de la Pédiatrie.

« Ces découvertes suggèrent que les problèmes de vertige et de reste soient assez communs parmi des enfants, et les parents et les fournisseurs devraient se rendre compte de l'incidence que ces problèmes peuvent avoir sur nos enfants, » a dit James F. Battery, Jr., M.D., Ph.D, directeur du NIDCD et un pédiatre. Les « Parents qui remarquent des problèmes de vertige et de reste dans leurs enfants devraient consulter des fournisseurs de soins de santé pour éliminer un état fondamental sérieux. »

Les estimations Précédentes des problèmes de vertige et de reste chez les enfants se sont échelonnées de 5 à 18 pour cent et ont été basées sur des études limitées, étrangères, basées sur la population. Pour comprendre mieux la prévalence de ces problèmes parmi des enfants des États-Unis, une équipe aboutie par des chercheurs à partir de l'épidémiologie et le programme de statistiques au NIDCD ont analysé des données du Supplément de Reste d'Enfant à l'Enquête Par Entrevue de Santé du Ressortissant 2012 (NHIS).

Le NHIS est une étude annuelle menée par le Centre National pour la Statistique de Santé (NCHS) au Centres Pour Le Contrôle Et La Prévention Des Maladies. L'étude emploie des entrevues personnelles de famille pour recueillir des informations au sujet d'un domaine des sujets de santé. Le Supplément de Reste d'Enfant a été compris en 2012 et était le premier supplément de grande puissance ajouté à l'enquête de NHIS pour évaluer des problèmes de vertige et de reste parmi des enfants. Le NIDCD a fourni le financement pour le Supplément 2012 de Reste d'Enfant.

Les chercheurs ont analysé des données sur presque 11.000 enfants, les âges 3 17, basé sur les réactions des parents à l'étude. Des Parents ont été demandés si au cours de l'année, leurs enfants s'étaient gênés par des symptômes des problèmes de vertige ou de reste tels que le vertige, reste/instabilité en se levant, maladresse faible/coordination faible, chutes fréquentes, évanouissement ou distraction, ou d'autres symptômes de vertige et de reste.

Les chercheurs enregistrent cela :

  • Parmi des enfants avec des problèmes de vertige et de reste, 46,0 pour cent de parents ont enregistré que les enfants ont eu la coordination faible ; 35,1 pour cent ont enregistré la distraction ; 30,9 pour cent ont eu le reste faible ; 29,0 pour cent ont eu le vertige ; 25,0 pour cent enregistrés fréquentent des chutes ; et 8,5 pour cent ont eu d'autres problèmes de vertige et de reste.
  • Les Parents ont enregistré des difficultés modérées ou graves dans 18,6 pour cent d'enfants avec des problèmes de vertige et de reste.
  • De Façon Générale, 36,0 pour cent d'enfants avec le vertige et problèmes de reste ont été vus par un professionnel de santé et 29,9 pour cent ont reçu la demande de règlement. De ceux dont les parents ont enregistré des difficultés modérées ou graves avec des problèmes de vertige et de reste, 71,6 pour cent ont été vus par un professionnel de santé, et 62,4 pour cent ont été traités.

Les chercheurs ont également trouvé ce seulement un tiers, ou 32,8 pour cent, de parents avec un enfant avec un vertige ou un problème de reste ont enregistré avoir reçu un diagnostic d'une condition fondamentale. Le pourcentage des enfants a diagnostiqué a atteint 59,6 pour cent parmi les enfants dont les parents ont enregistré qu'ils ont eu le modéré aux difficultés graves avec des problèmes de vertige et de reste. Les causes Enregistrées ont compris des problèmes neurologiques ; infections de l'oreille ; tête ou préjudices ou commotions de collet ; trouble de développement de coordination de moteur ; origines génétiques ; problèmes métaboliques tels que l'hypoglycémie ; médicament ou médicaments d'ordonnance ; céphalées sévères ou migraines ; malformation de l'oreille ; et problèmes de vision.

Les Enfants avec tout entendre enregistré de difficulté étaient deux fois pour avoir des problèmes de vertige ou de reste avec les enfants qui ont eu l'audition normale. D'Autres facteurs de risque associés avec des problèmes de vertige et de reste ont compris les handicaps qui limitent la capacité d'un enfant de ramper, marcher, faire fonctionner ou jouer ; maux de tête ou migraines fréquents ; certains retards du développement ; une histoire des crises pendant les 12 mois derniers ; bégaiement/bégayant ; et anémie pendant les 12 derniers mois.

L'analyse a également indiqué des facteurs de risque genre-particuliers. Par exemple, le trouble d'hyperactivité de déficit d'attention, le trouble du déficit de l'attention, et le bégaiement ont été liés aux problèmes de vertige et de reste dans les garçons, alors que l'anémie, les difficultés de entendre, et les allergies respiratoires étaient associées avec la condition dans les filles. Les Filles avec des problèmes de vertige et de reste ont également enregistré avoir plus de maux de tête et de migraines comparés aux garçons avec des problèmes de vertige et de reste.

« Nos découvertes sont compatibles avec les données limitées de prévalence dans d'autres pays, et fournissent les estimations indispensables de spécification de base du vertige et des problèmes de reste dans des enfants des États-Unis, » a dit Howard J. Hoffman, M.A., co-auteur de l'étude et directeur de l'épidémiologie et des statistiques au NIDCD. Les « problèmes de Vertige et de reste chez les enfants continuent à être une zone understudied, et nous espérons que cette analyse mène à une meilleure compréhension de l'étendue et des facteurs de risque associés avec ces délivrances. »

Source : Institut de NIH/National sur la Surdité et d'Autres Troubles de la Communication

Source:

NIH/National Institute on Deafness and Other Communication Disorders