Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

L'étude nationale de SMD vise à recenser les causes, renivellement génétique des hémopathies fatales

L'étude nationale d'histoire naturelle de syndromes myélodysplasiques (l'étude nationale de SMD) est en cours, le groupe de cancérologie d'ECOG-ACRIN et ses collaborateurs annoncés aujourd'hui. Cette étude neuve, financée par les instituts nationaux du coeur national de santé, poumon, et institut de sang (NHLBI), et réalisée en collaboration avec l'Institut national du cancer (NCI), rassemblera des adultes des informations détaillées et d'échantillons biologiques à partir de 2000 avec les syndromes myélodysplasiques (SMD) et 500 patients supplémentaires recevant des soins pour une numération des globules rouges inférieure persistante (anémie) qui ne peut pas être expliquée. Son but est d'établir un moyen national à employer par des scientifiques dans la future recherche.

Un troisième groupe sera constitué comme cohorte de comparaison en sélectant 1000 patients qui seront interviewés dans l'étude à cause des sympt40mes de SMD, mais qui s'avérera avoir pas réellement un des troubles sanguins. Au total, l'étude inscrira jusqu'à 3500 patients, lui effectuant la grande-jamais étude prospective du SMD aux États-Unis.

On l'espère que ce moyen national aidera des chercheurs à recenser les causes et le renivellement génétique de ces sérieux et parfois maladies mortelles. L'autre recherche a pu mener aux voies neuves et meilleures au diagnostic et traiter ces conditions.

Le SMD se produisent quand les cellules de sang-formation dans la moelle osseuse sont endommagées et ont des problèmes effectuer les globules sanguins neufs. A considéré un type de cancer, défaillir anormale de ces globules sanguins se développer correctement et mourir des cellules plus tôt que normalement, laissant les personnes affectées avec des numérations globulaires inférieures et une durée de vie plus courte. Les options de demande de règlement dépendent de la gravité de la maladie au diagnostic et sont limitées dans leur efficacité.

Environ 30.000 personnes chaque année développent le SMD, qui se produisent en grande partie dans les adultes sur 60 ans et plus souvent chez les hommes que des femmes. Les symptômes communs du SMD comprennent la fatigue, la purge exceptionnelle, les contusions, et les repères rouges minuscules sous la peau, la pâleur, et le manque du souffle.

Beaucoup de gens avec le SMD développent une anémie sérieuse ou potentiellement mortelle. Environ un tiers de gens avec le SMD développent la leucémie aiguë myéloïde, un cancer de sang agressif.

Il y a beaucoup de questions au sujet des causes du SMD et quels patients peuvent prévoir pendant la maladie. Malheureusement, le SMD manque d'une grande collection d'information liée au patient de la maladie et d'échantillons de tissu humain, tels que les échantillons malades de sang et de moelle osseuse, qui présentent le moyen de la recherche scientifique et des découvertes. De tels moyens sont déjà en place pour d'autres plus de maladies communes, mais pas encore pour le SMD.

Les gens 18 ans ou plus vieux qui décident de participer à l'étude nationale de SMD donneront le sang, la moelle osseuse, et d'autres tissus cellulaires (cheveu de sourcil, cellules des intérieurs des joues, et peau) pour fournir à des chercheurs l'information pour étudier comment ces troubles sanguins changent au fil du temps. Les patients répondront également à des questionnaires de qualité de vie sur la façon dont la maladie affecte leur bien-être matériel et émotif au fil du temps.

Cette étude exige la participation d'un grand réseau des médecins qui supportent la recherche médicale et qui examinent des gens remarquant les sympt40mes du SMD. Un certain nombre d'organismes collaborent sur cet effort. Pour le recrutement patient, qui est attendu pour prendre cinq à sept ans, le NCI contribue l'accès à ses deux grands réseaux de cancérologie, au réseau national de tests cliniques de NCI (NCTN) et au programme de recherche d'oncologie de la Communauté de NCI (NCORP).

Les médecins peuvent inscrire leurs patients dans cette étude si eux et leur hôpital, pratique, ou centre de lutte contre le cancer sont un membre de n'importe quel groupe de cancérologie qui appartient à l'un ou l'autre de réseau de NCI. Ces groupes sont l'Alliance pour des tests cliniques dans le groupe d'oncologie, de cancérologie d'ECOG-ACRIN, l'oncologie de NRG, et le SWOG.

Le groupe de cancérologie d'ECOG-ACRIN, qui aboutit l'étude, a ajouté l'étude nationale de SMD à son portefeuille des tests cliniques actifs dans la leucémie, de ce fait profilant sa mise en place aux centres cliniques au niveau national.

Le sang des patients, la moelle osseuse, et d'autres tissus cellulaires seront traités et enregistrés à un laboratoire central et biorepository au centre de lutte contre le cancer de Moffitt et à sa filiale de M2Gen à Tampa, Fla. Patient que l'information et données des échantillons patients sera jointe et stockée centralement à un centre de combinaison de caractéristiques, sous la direction d'Emmes Corporation, qui combine l'essai.

À la fin de cette étude, les caractéristiques et les spécimens rassemblés seront transférés au NHLBI et seront à la disposition des scientifiques dans tout le pays pour leurs propres études de recherches. De cette façon, l'étude nationale de SMD permettra à des scientifiques de répondre à des questions au sujet de SMD que jusqu'à cette remarque il a été peu pratique étudier à une institution unique ou même parmi des petits groupes de chercheurs.

Source:

ECOG-ACRIN Cancer Research Group