Les Chercheurs fournissent des données et des espérances neuves pour des barrettes entre le microbiota d'intestin et la dépression

Un groupe international de chercheurs dirigés par André Carvalho a publié en Psychothérapie et Psychosomatique un papier qui fournit des données et des espérances neuves pour les barrettes entre les flores intestinales et plusieurs troubles, notamment dépression.

Les procédés immunisé-inflammatoires de qualité inférieure Persistants, le stress oxydant et nitrosative, et le lancement hypothalamique-pituitaire-adrénal d'axe sont intégraux à la pathophysiologie du trouble dépressif principal. Le microbiome, les modifications compositionnelles intestinales, et la translocation bactérienne résultante ajoutent un élément neuf aux interactions bidirectionnelles de l'axe d'intestin-cerveau. La preuve Neuve implique ces voies dans le début du trouble dépressif principal. De plus, les anomalies à l'axe d'intestin-cerveau sont associées avec plusieurs troubles non-transmissibles continuels, qui Co-se produisent fréquemment dans les personnes avec la dépression, y compris notamment le syndrome du côlon irritable, le syndrome de fatigue chronique, l'obésité, et le mellitus de diabète de type 2.

La composition du microbiota d'intestin est influencée par plusieurs facteurs génétiques et environnementaux (par exemple régime). Plusieurs lignes de la preuve indiquent ce jeu d'interactions d'intestin-microbiota-régime un rôle pathophysiologique significatif dans la dépression et les comorbidités médicales associées. Le dysbiosis d'Intestin et l'intestin inétanche peuvent influencer plusieurs voies impliquées dans la biologie du trouble dépressif principal, y compris notamment le lancement immunisé, le stress oxydant et nitrosative, et les cascades de neuroplasticity. Cependant, les incohérences et les limitations méthodologiques limitent des comparaisons en travers des études.

Les Auteurs concluent ce dysbiosis intestinal et l'intestin inétanche peut constituer une barrette pathophysiologique principale entre la dépression et ses comorbidités médicales. Cette littérature apparaissante ouvre des points de vue préventifs et thérapeutiques appropriés.

Source : http://www.karger.com/Article/FullText/448957