Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

On ne devrait pas craindre l'ordonnancement complet d'ADN selon des chercheurs

Il est maintenant beaucoup plus facile qu'avant de faire un ordonnancement complet d'ADN des patients pour regarder de toutes les trois milliards lettres qui composent code génétique ou le génome d'une personne. L'ADN ordonnançant des prix sont tombés et ce pourrait bientôt être une partie d'examens médicaux courants que les experts proposent. Néanmoins il y a crainte publique liée à l'ordonnancement complet. Les chercheurs ont regardé le fait si cette crainte était justifiée réellement.

On ne devrait pas craindre l
On ne devrait pas craindre l'ordonnancement complet d'ADN selon des chercheurs - crédit d'image : gopixa/Shutterstock

Selon cette étude neuve publiée dans les annales de médecine interne, la quantité d'informations genetated hors du génome complet ordonnançant ou le séquençage du génome entier (WGS), peut être primordialement. Teri Manolio, directeur de la division du médicament génomique à l'institut national de génome humain, qui a financé l'étude qui a écrit un éditorial qui était publié à côté du papier a dit que le séquençage du génome pourrait être fait dans la « normale, des personnes en bonne santé sans conséquences défavorables » et pourrait mener à quelques données de valeur.

Jason Vassy, auteur important et chercheur au système de santé de VA Boston et au Brigham et à l'hôpital des femmes, a expliqué que le niveau de l'espoir des être de entourage de cette technologie neuve aux niveaux de la crainte. L'avalanche de l'information de ces tests pourrait confondre les médecins et des patients et mener à l'inquiétude et le charger a expliqué. Elle pourrait également mener à inutile et même dangereux suivez le contrôle et la demande de règlement qu'il a dite. Ainsi pour leur étude ils ont voulu voir si cette quantité d'inquiétude et de crainte autour de ce contrôle était justifiée réellement.

Pour leur étude nommée projet de MedSeq, l'équipe a regardé 100 sains, les patients d'une cinquantaine d'années (âgés entre 40 et 65) dont les médecins de premier soins leur ont demandé s'ils voudraient subir l'ordonnancement de génome complet. Neuf médecins ont participé à l'étude. Ils ont divisé les participants en deux groupes. Moitié a eu leur ADN séquencé pour les presque 5000 maladies génétiquement prédéterminées rares. L'autre moitié était les questionnaires donnés concernant la présence des maladies dans leur famille. C'est le moyen traditionnel de trouver le risque d'une personne à une affection génétique.

Les résultats ont prouvé que des 50 volontaires qui ont obtenu le séquençage du génome, environ 1 dans 5 a eu une variante en leur génome qui pourrait mener à une maladie génétique rare et/ou sérieuse. Selon Vassy c'était plus élevé que prévu. Il était plus inattendu parce que ces personnes n'ont eu aucun problème et n'ont pas pensé qu'elles pourraient avoir toutes les maladies génétiques. Les participants ont été continués pendant 6 mois. Ce qui était inattendu était la réaction des médecins ainsi que des patients. Il n'y avait aucune crainte, inquiétude ou réaction exagérée aux chercheurs trouvés par résultats. Les patients étaient les informations utiles données concernant leurs risques et ligne de conduite possible. Il n'y avait aucun cas d'inquiétude ou de dépression. Manolio écrit que ces personnes pourraient employer l'information pour planification leurs familles aussi bien. On ont modifié leur mode de vie pour réduire leurs risques.

Pas tous les experts sont convaincus cependant. Une certaine discrimination de crainte sur la base des résultats tandis qu'une certaine sensation il est trop prématurée pour comprendre le choc de ces tests. L'obtention de l'assurance serait également une sensation de défi quelques experts en la matière. Ils proposent que plus de recherche soit faite avant de lui effectuer une procédure courante.

Les compagnies ont saisi l'occasion de rendre des nécessaires de séquençage du génome procurables pour le contrôle.

Dr. Ananya Mandal

Written by

Dr. Ananya Mandal

Dr. Ananya Mandal is a doctor by profession, lecturer by vocation and a medical writer by passion. She specialized in Clinical Pharmacology after her bachelor's (MBBS). For her, health communication is not just writing complicated reviews for professionals but making medical knowledge understandable and available to the general public as well.

Citations

Please use one of the following formats to cite this article in your essay, paper or report:

  • APA

    Mandal, Ananya. (2019, June 18). On ne devrait pas craindre l'ordonnancement complet d'ADN selon des chercheurs. News-Medical. Retrieved on July 05, 2020 from https://www.news-medical.net/news/20170626/Complete-DNA-sequencing-should-not-be-feared-according-to-researchers.aspx.

  • MLA

    Mandal, Ananya. "On ne devrait pas craindre l'ordonnancement complet d'ADN selon des chercheurs". News-Medical. 05 July 2020. <https://www.news-medical.net/news/20170626/Complete-DNA-sequencing-should-not-be-feared-according-to-researchers.aspx>.

  • Chicago

    Mandal, Ananya. "On ne devrait pas craindre l'ordonnancement complet d'ADN selon des chercheurs". News-Medical. https://www.news-medical.net/news/20170626/Complete-DNA-sequencing-should-not-be-feared-according-to-researchers.aspx. (accessed July 05, 2020).

  • Harvard

    Mandal, Ananya. 2019. On ne devrait pas craindre l'ordonnancement complet d'ADN selon des chercheurs. News-Medical, viewed 05 July 2020, https://www.news-medical.net/news/20170626/Complete-DNA-sequencing-should-not-be-feared-according-to-researchers.aspx.