Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Cellectis gagne le brevet européen pour l'usage de CRISPR en lymphocytes T

Cellectis, une compagnie biopharmaceutical de stade clinique concentrée sur des immunothérapies se développantes basées sur les lymphocytes T gène-édités de VÉHICULE (UCART), a aujourd'hui annoncé la concession par l'Office européen des brevets du brevet non EP3004337 pour l'invention d'employer les endonucléases ARN-guidées, telles que Cas9 ou Cpf1 pour le génie génétique des lymphocytes T. Le brevet sera publié le 2 août 2017.

Ce brevet thérapeutique-orienté suit la propriété intellectuelle précédente que Cellectis a obtenue pendant les deux dernières décennies pour des technologies importantes de retouche de gène comprenant les meganucleases, TALEN®, MegaTAL et CRISPR.

« Cellectis est une compagnie pilote de retouche de gène qui a toujours été au premier rang de toutes les technologies de retouche de gène, » a dit M. André Choulika, Président de Cellectis et Président. « Nous avons été les premières pour explorer le potentiel de CRISPR en ses débuts dans applications variées, y compris la thérapeutique et la nourriture, et ces tôt découvertes éventuel menées à la concession de ce brevet neuf. Tandis que Cellectis a sélecté TALEN® comme technologie la plus robuste et la plus capable de s'adapter pour utiliser-et thérapeutique humain pour le pipeline du produit de la compagnie, notre équipe emploie parfois des nucleases basés sur CRISPR pour la recherche à cellule T, car il est une option moins-chère et pratique pour la découverte de gène. En soi, ce brevet seulement autre renforce la position de leadership de Cellectis dans l'industrie de retouche de gène, avec plus de brevets descendant le brochet pour la compagnie dans un avenir proche. »

Convaincu de sa valeur intense pour le développement futur des lymphocytes T conçus de VÉHICULE, Cellectis rendra ce brevet procurable pour qualifier aux compagnies qui sont disposées à employer cette technologie en lymphocytes T.

Les inventeurs de ce brevet sont M. André Choulika, Président et Président de Cellectis et d'un des pionniers dans le développement des technologies basées sur nucléase de retouche de génome ; M. Philippe Duchateau, officier scientifique en chef de Cellectis et expert en matière de retouche de gène et M. Laurent Poirot, chef de Cellectis de découverte tôt et expert desséchés des fonctions des gènes en cellules immunitaires.

Revendication 1 du brevet EP3004337

1) Une méthode de préparer des lymphocytes T pour l'immunothérapie comportant les opérations de :

(a) Lymphocytes T génétiquement de modification par l'introduction dans les cellules et/ou l'expression dans les cellules d'au moins :
- une endonucléase ARN-guidée ; et
- un guide de détail l'ARN qui dirige a indiqué l'endonucléase au moins un au lieu visé dans le génome à cellule T, où a dit endonucléase qu'ARN-guidée est exprimé de la transfecté ARNm, et a dit qu'ARN de guide est exprimé en cellules comme transcription d'un vecteur d'ADN ;
(b) augmentant les cellules donnantes droit in vitro.