Le Chercheur développe des modèles de moelle osseuse pour étudier les maladies hématologiques et musculosquelettiques

Pour sa recherche sur le développement des troubles hématologiques et musculosquelettiques, M. Cornelia Lee-Thedieck, scientifique à l'Institut de Technologie de Karlsruhe (TROUSSE), est attribué un ERC Commençant Grant : Le Conseil " Recherche " Européen a décidé de financer son projet « bloodANDbone » avec l'EUR 1,5 millions pendant cinq années. À l'Institut de la TROUSSE des Surfaces Adjacentes Fonctionnelles (IFG), Lee-Thedieck développe des modèles de la moelle osseuse humaine pour étudier la régénération du sang et l'os par des cellules souche et comment cette régénération est dérangée dans les maladies comme la leucémie ou les métastases osseuses.

Les Deux, le sang et l'os êtres humains ont le potentiel de régénérer. Cette capacité est due aux cellules souche de multipotent qui peuvent différencier dans les types variés de cellules : Les Cellules souche hématopoïétiques (HSCs) sont des précurseurs de tous les types de cellules des sangs ; les cellules souche mésenchymateuses (MSCs) sont des cellules de précurseur du tissu conjonctif et peuvent différencier pour désosser, cartilage, et cellules musculaires. Naturellement, HSCs et GCS sont trouvés dans la moelle osseuse humaine. En cas de beaucoup du sang et des troubles musculosquelettiques, le potentiel régénérateur du sang et l'os est dérangé. La Réparation de ce potentiel avec l'aide des cellules souche pourrait être la clé à la demande de règlement régénératrice de ces maladies.

Il est réputé que des cellules souche de sang soient influencées par leur environnement local naturel, leur créneau dans la moelle osseuse. Cependant, peu est connu sur le sens inverse de cette interférence - l'influence de HSCs sur la moelle osseuse et le système de os-formation. Cet écartement sera maintenant comblé par M. Cornelia Lee-Thedieck, chef Sang de son projet de « Interactions de Cellule-Matériau de Cheminée » d'Organisme de Recherche Junior à l'Institut de la TROUSSE des Surfaces Adjacentes Fonctionnelles avec du « et l'Os - Jumeaux Unis dans la Santé et la Maladie : Analogues de Moelle Osseuse pour les Maladies Hématologiques et Musculosquelettiques. »

« Seulement l'étude de la relation et des interactions mutuelles entre le sang et l'os nous permettra de comprendre comment leur potentiel de régénération est dérangé dans la maladie et comment il peut être restauré par des méthodes de demande de règlement neuves, » Lee-Thedieck explique. Dans son projet, le chercheur développe les modèles in vitro de la moelle osseuse humaine pour étudier l'initiation et le développement des maladies hématologiques et musculosquelettiques fréquentes, telles que la leucémie, le myélome multiple, et la métastase osseuse. Cornelia Lee-Thedieck tire profit d'un modèle de moelle osseuse développé précédemment avec son groupe. Il se compose des biomatériaux poreux chargés avec des cellules. Leur matériel, biochimique, et des propriétés biologiques peuvent être réglés particulièrement. « Sur cette base, nous développerons les modèles biomimetic nouveaux qui imitent les structures biologiques des maladies de moelle osseuse. Avec l'aide de ces modèles, nous pourrons étudier comment l'équilibre régénérateur en moelle osseuse humaine est mis à jour dans la santé et comment il est dérangé dans la maladie, » le scientifique dit. La « Compréhension de ceci est un préalable important au développement des traitements régénérateurs neufs. » Grâce à leur évolutivité, les modèles de moelle osseuse est également adaptée comme dans des systèmes de vitro-test de l'examen critique des médicaments neufs et des traitements.

Advertisement