Le professeur de Pitt reçoit la concession de NIH pour vérifier la thérapie comportementale pour la douleur chronique dans des patients de VIH

Vivre avec le VIH signifie souvent la vie avec douleur chronique, mais la thérapie comportementale pourrait offrir une alternative efficace aux opioids.

Les instituts de la santé nationaux (NIH) a attribué une concession de cinq ans se montant à plus de $3 millions à Jessica MERLIN, M.D., Ph.D., M.B.A., rendant visite au professeur agrégé de la médecine interne et de la maladie infectieuse à l'université du service de médecine de Pittsburgh, pour le premier essai complet de la thérapie comportementale pour la douleur chronique parmi des gens vivant avec le VIH.

« Il n'y a pas beaucoup de demandes de règlement qui fonctionnent très bien pour la douleur chronique dans la population globale, et il y a très peu qui a été conçu en fonction des patients avec le VIH, » a dit MERLIN. « Quand l'essai d'employer des interventions comportementales pour améliorer la santé, il est important pour considérer les seuls besoins de la population des patients. »

Souvent, les gens avec le VIH non seulement doivent épauler le fardeau de la douleur chronique, MERLIN a ajouté, mais également stigmate, isolement et enjeux de la santé mentale sociaux.

Dans la recherche pilote pour cette concession neuve, MERLIN a interrogé des gens vivant avec le VIH et leurs médecins au sujet de ce qu'elles ont voulu dans un programme de management de douleur, et deux sujets principaux ont apparu : séances pair pair et parrainage de groupe - assimilés au modèle d'alcooliques anonymes. Il a comporté ce contrôle par retour de l'information à un programme neuf Skills TO qu'appelée managent la douleur (FRAPPEZ DU PIED).

L'inspiration pour ce projet est venue davantage qu'une décennie plus tôt où MERLIN, un étudiant en médecine à ce moment-là, s'occupait des patients avec le VIH au Botswana.

« Les aspects psychosociaux du VIH et de la douleur chargent que je voyais frappais réellement, » MERLIN ont dit. « J'ai réalisé que je n'ai pas eu les outils appropriés pour manager ces choses. »

Source : http://www.upmc.com/media/NewsReleases/2018/Pages/merlin-grant.aspx