Étude : La mastectomie n'élimine pas complet le besoin de future représentation de sein

La proportion de patients de cancer du sein qui sont habilités au traitement de conservation de sein, pourtant optent pour la mastectomie, augmente, pour les raisons qui comprennent le désir d'éliminer le futurs examen critique et/ou biopsie du tissu restant de sein. Une étude neuve aboutie par des chercheurs à l'École de Médecine d'Icahn au mont Sinaï a déterminé qu'avoir une mastectomie n'élimine pas complet le besoin d'autres d'études de représentation de sein.

Ces résultats, en ligne publié en septembre dans les annales de l'oncologie chirurgicale, peuvent aider des patients de cancer du sein de guide et leurs médecins dans leur prise de décision médicale et chirurgicale.

L'étude, intitulée « définissant le besoin de représentation et de biopsie après mastectomie, » est un examen rétrospectif tous les cas de mastectomie, unilatéraux ou des deux côtés, exécutés au centre de sein de Dubin de l'hôpital de mont Sinaï. les régimes de représentation et de biopsie de Goujon-mastectomie étaient déterminés. À la connaissance des chercheurs, c'est la première étude pour décrire l'incidence et à avoir besoin pour la représentation et la biopsie postopératoires pour les patients qui subissent la mastectomie.

La « autonomie et le choix dans la demande de règlement sont encouragés, et peuvent autoriser pour des patients. Mais la prise de décision peut également avoir comme conséquence l'inquiétude, la crainte, et la défaillance. Quelques patients pourraient choisir une chirurgie plus considérable avec l'espoir que ceci réduira le besoin de représentation de sein et le biopsiera plus tard, quand en fait ce n'est pas forcément le cours médicalement avantageux, » a dit Soojin Ahn, DM, professeur adjoint de la chirurgie de sein, mont Sinaï St Luke.

Les chercheurs ont recensé 185 unilatéraux (un côté) et 200 cas bilatéraux de mastectomie (de les deux côtés) exécutés pour le cancer du sein entre 2009 et 2015. La période complémentaire moyenne était de 30 mois (le nombre de mois s'est échelonné de 3 à 75). Des 185 patients unilatéraux, 19 (10 pour cent) ont subi la représentation de ce côté (tous les ultrasons) pour concerner les découvertes d'inspection matérielle, 11 (6 pour cent) ont subi la biopsie, et deux (1 pour cent) ont montré des découvertes malignes. Des 200 patients bilatéraux de mastectomie, 31 (15,5 pour cent) ont exigé la représentation (29 ultrasons et 2 IRM), avec 76 pour cent des ultrasons exécutés du côté avec le cancer précédent. Par la suite, 16 (8 pour cent) de ces patients ont eu la biopsie, avec 11 (69 pour cent) des 16 biopsies effectuées du même côté que le cancer précédent. Trois (1,5 pour cent) des biopsies faites de ce côté ont expliqué la malignité, alors que chacune des cinq biopsies effectuées de l'autre côté était bénigne.

M. Ahn et ses collègues a conclu que pour 10 pour cent 15,5 pour cent de patients qui subissent un unilatéral ou mastectomie bilatérale, représentation suivante est prié, et 6 à 8 pour cent subissent éventuel la biopsie. Le régime de la malignité s'est avéré inférieur, approximativement 1 pour cent. Cependant, on a recensé assez de cas que les chercheurs ont conclu que les mastectomies n'éliminent pas le besoin de représentation et de biopsie.

« Cette information est critique pour la compréhension patiente et prise de décision, » a dit le port d'Elisa, la DM, le FACS, le responsable de la chirurgie de sein et codirecteur du cancer du sein de Dubin. Les « médecins et leurs patients devraient prendre leurs décisions de traitement chirurgical après l'examen consciencieux des facteurs cliniques variés et des attentes réalistes pour le suivi postopératoire. »

Advertisement