Les médecins ne trouvent aucune association entre l'autisme et les médicaments pris pendant la grossesse

Une étude neuve a constaté que les bébés dans l'utérus qui sont exposés aux médicaments qui visent des neurotransmetteurs, y compris des antidépresseurs et des médicaments antipsychotiques, ne sont à plus de risque de développer l'autisme que les bébés qui ne sont pas exposés à ces médicaments.

Par Kaya ShelestCrédit d'image : Kaya Shelest/Shutterstock

Cependant, les chercheurs ont constaté que les régimes d'autisme sont plus élevés parmi des enfants des mères avec une santé plus faible avant la grossesse, proposant que la santé maternelle soit un facteur plus important dans un développement d'enfant que le médicament qu'il prend.

Les études précédentes ont proposé que les enfants portés aux femmes qui prennent certains médicaments pendant la grossesse soient à un risque plus grand de développer l'autisme, mais ces études ont seulement considéré le risque d'autisme en association avec un très petit nombre de médicaments.

Elles également impliquées une association serrée entre l'exposition des bébés et le trouble maternel, la rendant de ce fait difficile à distinguer clairement les effets liés au médicament et ceux liés aux troubles les médicaments ont été prescrites pour.

Comme signalé dans la psychiatrie de JAMA de tourillon, les chercheurs à l'École de Médecine d'Icahn au mont Sinaï ont maintenant systématiquement évalué les effets d'exposer des bébés à un large éventail de médicaments dans un groupe de presque 100.000 mineurs portés entre 1997 et 2007 et continués jusqu'en janvier 2016.

Quand nous avons évalué les effets de l'exposition prénatale aux médicaments qui affectent les systèmes importants de neurotransmetteur, nous avons constaté que la plupart des associations sont considérablement modifiées en représentant des caractéristiques maternelles.

Ce que ceci propose est que des estimations plus élevées de risque d'autisme parmi la progéniture des mères qui prennent certains médicaments pendant la grossesse sont non dues le plus susceptible aux effets pharmacologiques de ces médicaments. »

M. Magdalena Janecka, premier auteur

Les chercheurs ont analysé des caractéristiques d'une grande organisation d'assurance-maladie et des médicaments groupés prescrits pendant la grossesse basée sur les systèmes l'objectif de médicaments, plutôt que les conditions qu'ils ont été prescrits pour.

Penser derrière ceci était que si certains médicaments affectent le risque d'autisme par développement neuronal de perturbation d'une certaine façon, alors cet effet serait vu indépendamment du signe maternel ou du système ils ont été conçus pour viser.

Suivre la méthode neuve, Janecka et équipe pouvaient évaluer plus de 180 médicaments qui ont été groupés dans 55 catégories où les médicaments ont eu des fonctions similaires mais ont été prescrits pour différents troubles.

Après réglage pendant année de la naissance des enfants la' et facteurs maternels tels que l'âge à la naissance, l'histoire des conditions psychiatriques et neurologiques et le nombre de diagnostics autour de la grossesse, la caractéristique ont indiqué que cela la plupart des médicaments de neurotransmetteur-désignation d'objectifs pris pendant la grossesse ne font pas eux-mêmes affect que les estimations de l'autisme risquent.

Les chercheurs à l'École de Médecine d'Icahn sont maintenant autres explorant comment la santé maternelle pourrait influencer le risque d'autisme d'enfants.

Sally Robertson

Written by

Sally Robertson

Sally has a Bachelor's Degree in Biomedical Sciences (B.Sc.). She is a specialist in reviewing and summarising the latest findings across all areas of medicine covered in major, high-impact, world-leading international medical journals, international press conferences and bulletins from governmental agencies and regulatory bodies. At News-Medical, Sally generates daily news features, life science articles and interview coverage.

Citations

Please use one of the following formats to cite this article in your essay, paper or report:

  • APA

    Robertson, Sally. (2018, October 31). Les médecins ne trouvent aucune association entre l'autisme et les médicaments pris pendant la grossesse. News-Medical. Retrieved on May 22, 2019 from https://www.news-medical.net/news/20181031/Doctors-find-no-association-between-autism-and-drugs-taken-during-pregnancy.aspx.

  • MLA

    Robertson, Sally. "Les médecins ne trouvent aucune association entre l'autisme et les médicaments pris pendant la grossesse". News-Medical. 22 May 2019. <https://www.news-medical.net/news/20181031/Doctors-find-no-association-between-autism-and-drugs-taken-during-pregnancy.aspx>.

  • Chicago

    Robertson, Sally. "Les médecins ne trouvent aucune association entre l'autisme et les médicaments pris pendant la grossesse". News-Medical. https://www.news-medical.net/news/20181031/Doctors-find-no-association-between-autism-and-drugs-taken-during-pregnancy.aspx. (accessed May 22, 2019).

  • Harvard

    Robertson, Sally. 2018. Les médecins ne trouvent aucune association entre l'autisme et les médicaments pris pendant la grossesse. News-Medical, viewed 22 May 2019, https://www.news-medical.net/news/20181031/Doctors-find-no-association-between-autism-and-drugs-taken-during-pregnancy.aspx.