L'AME recommande la première demande de règlement tout-orale pour aborder la maladie du sommeil mortelle

Le Comité de l'agence européenne des médicaments pour des produits pharmaceutiques pour l'usage humain (CHMP) a adopté un avis scientifique positif de fexinidazole, la première demande de règlement tout-orale qui s'est avérée efficace pour les deux étapes de la maladie du sommeil. Cette approbation est un résultat des tests cliniques aboutis par l'organisme à but non lucratif DNDi de recherche et développement et d'une requête soumise par Sanofi. La décision prépare le terrain pour la distribution du fexinidazole dans les pays endémiques en 2019.

La maladie du sommeil, ou la trypanosomiase africaine humaine (HAT), est habituellement fatale sans demande de règlement. Transmis par le dégagement d'une mouche tsé-tsé, elle entraîne des sympt40mes neuropsychiatriques ; y compris l'agression, la psychose, et une perturbation débilitante des configurations de sommeil qui ont donné cette maladie négligée son nom. Environ 65 millions de personnes dans l'Afrique Subsaharienne sont en danger.

« J'ai consacré ma durée en tant que docteur à la maladie du sommeil. Une demande de règlement tout-orale a été un rêve du mien pendant des décennies. Ceux affectées sont une partie du plus vulnérable et vivent dans certaines des la plupart des contrées lointaines du Congo, sinon du monde. Elles ont besoin d'une demande de règlement qui est sûre, efficace et simple, » ont dit M. Victor Kande, qu'en tant que conseiller expert négligé de maladies tropicales au Ministère de la Santé du République démocratique du Congo (transporteur), était l'investigateur principal des essais. Il y a « moins de dix ans nous traitions toujours cette maladie avec du dérivé arsenical qui a tué 5% de tous les patients. Tandis que les traitements actuels sont sûrs et efficaces, ils exigent d'un patient d'être hospitalisé et posent un fardeau logistique énorme sur le système de santé. Fexinidazole vient comme pilule simple : c'est un saut énorme dans la façon dont nous pouvons aborder cette maladie mortelle. »

Fexinidazole est indiqué comme une fois par jour demande de règlement de dix jours pour la maladie du sommeil de gambiense de brucei de Trypanosoma (la forme la plus courante de la maladie, a trouvé en Afrique centrale occidentale et). D'une manière primordiale, le fexinidazole est la première demande de règlement tout-orale qui fonctionne les deux pour (i) le stade précoce de la maladie ainsi que (ii) le deuxième stade de la maladie dans lesquels les parasites ont croisé la barrière hémato-encéphalique, faisant souffrir des patients des sympt40mes neuropsychiatriques.

Pendant les tests cliniques, qui ont inscrit 749 patients dans le transporteur et le République Centrafricaine, le fexinidazole a montré l'efficacité et la sécurité élevées dans les deux étapes de la maladie, dans le ≥ d'adultes et d'enfants 6 années et de pesage ≥ 20 kilogrammes. Les résultats ont prouvé que le fexinidazole pourrait, pour cette raison, éliminer le besoin d'hospitalisation systématique et mener à une réduction potentielle en terme des crevaisons lombaires.

« Fexinidazole est une substance active entièrement neuve qui a été développée par un modèle à but non lucratif alternatif de R&D. C'est la première substance active neuve à développer par DNDi, » a dit M. Bernard Pécoul, directeur exécutif de DNDi. « Cette découverte thérapeutique est un testament au seul partenariat entre DNDi et Sanofi pour découvrir, développer, et enregistrer une demande de règlement pour une maladie sévèrement négligée. »

Fexinidazole est un dérivé de 5 nitroimidazole qui a été redécouvert en 2005, par collaboration avec l'institut suisse de santé tropicale et publique, pendant la recherche de DNDi des composés avec l'activité antiparasitaire, après avoir été développé et puis abandonné pour des raisons stratégiques par Hoechst (maintenant Sanofi) pendant les années 1980. En 2009, DNDi et Sanofi ont signé une convention de collaboration pour le développement, la fabrication, et la distribution du fexinidazole, avec DNDi responsable du développement préclinique, clinique, et pharmaceutique, et du Sanofi pour le développement industriel, l'inscription, la production, et la distribution du médicament.

« Cette découverte thérapeutique est la dernière étape dans l'engagement à long terme de Sanofi à la maladie du sommeil, » a dit M. Ameet Nathwani, médecin-chef et fonctionnement médical de vice président exécutif. « Fexinidazole est l'épreuve que les partenariats entre les secteurs public et privé peuvent fournir les médicaments sûrs et efficaces pour les patients les plus négligés. Sanofi est fier de donner ce médicament à l'Organisation Mondiale de la Santé en tant qu'élément de notre mission pour supporter l'élimination de la maladie du sommeil. »

En décembre 2017, Sanofi a soumis un dossier de réglementation à l'agence européenne des médicaments en vertu de l'article 58 du règlement 726/2004, un mécanisme de régulation novateur destiné à l'examen des médicaments neufs destinés à une utilisation en dehors de l'Union européenne. En tenant compte de la participation des pays endémiques (transporteur et l'Ouganda) et de l'OMS dans le bilan du dossier de réglementation de fexinidazole, l'approbation en vertu de l'article 58 également facilite et pourrait accélérer de futures inscriptions de produit national et accès patient.

« Avec des Ministères de la Santé dans les pays endémiques nous l'avons montrée qu'est possible de conduire les essais de haute qualité dans les réglages les plus provocants, » a indiqué M. Nathalie Strub-Wourgaft, directeur de DNDi des maladies tropicales Neglected. « C'est seulement la première étape - nous devons maintenant nous assurer que les patients peuvent atteindre et tirer bénéfice de ce médicament neuf. »

Pour développer le fexinidazole, DNDi a dépensé l'EUR 55 millions (USD 62,5 millions), qui comprend des coûts liés au développement et aux études cliniques précliniques. Le projet a été supporté par sept pays européens (France, Allemagne, Pays-Bas, Norvège, Espagne, Suisse, et R-U) ainsi que donneurs privés comprenant le Bill et la fondation de Melinda Gates et Médecins sans Frontières.

Source : https://www.dndi.org/2018/media-centre/press-releases/ema-recommends-fexinidazole-first-all-oral-treatment-sleeping-sickness/