L'étude explore la tige entre l'exposition prénatale aux médicaments antiépileptiques et le risque du TDAH des enfants

Cette étude examinée si l'exposition prénatale au valproate et à d'autres médicaments antiépileptiques était associé à un risque accru du déficit d'attention/du trouble d'hyperactivité (TDAH) chez les enfants.

Plus de 913.000 enfants au Danemark ont été inclus dans l'étude d'observation, et l'exposition aux médicaments antiépileptiques a été définie comme grossesses où les mères ont racheté un ou plusieurs ordonnances pour les médicaments. Au total, 580 enfants ont été recensés comme après avoir été exposé au valproate pendant la grossesse et, de eux, les 49 (8,4 pour cent) a eu le TDAH ; parmi plus de 912.000 enfants non exposés au valproate environ 29.000 (3,2 pour cent) a eu le TDAH. L'étude a employé des caractéristiques de Bureau d'ordre et on ne le connaît pas si les femmes ont employé le médicament et combien a été pris réellement. L'absolu risque de 15 ans de TDAH chez les enfants exposés au valproate dans la grossesse était plus élevé que ceux non exposés au médicament. Il n'y avait aucune association trouvée entre d'autres médicaments antiépileptiques dans l'étude et le TDAH.

Source : https://media.jamanetwork.com/news-item/study-examines-association-between-prenatal-exposure-to-antiepileptic-drugs-and-adhd-in-children/