Les mères avec des enfants pris dans l'à l'extérieur-de-maison s'inquiètent plus vraisemblablement pour recevoir des soins prénatals insuffisants

Mères dont le premier enfant a été pris dans des soins se sont avérés avoir insuffisant ou aucun soins prénatals pendant les grossesses ultérieures, selon une étude publiée dans CMAJ (tourillon médical canadien d'association) https://bit.ly/2In4aS7.

L'étude a été entreprise dans la province de Manitoba, qui a un des régimes les plus élevés des enfants dans des soins d'à l'extérieur-de-maison dans les pays développés. Environ 3% d'enfants vivent dans les maisons sans travailleurs sociaux parentaux comparés avec un régime de 1% d'enfants dans la plupart des pays développés.

Un total de 52 438 mères ont été incluses dans l'étude, de laquelle 1284 (2,4%) a eu leur premier enfant mis dans des soins d'à l'extérieur-de-maison avant de concevoir un deuxième enfant. Ces mères étaient pour avoir un trouble de consommation de produits, pour vivre dans les voisinages à faibles revenus et urbains, pour recevoir l'aide de revenu et pour avoir le diabète. Elles étaient également 46% plus susceptibles de recevoir des soins prénatals insuffisants que les femmes dont les enfants n'avaient pas été pris dans des soins.

« La recherche précédente a recensé une crainte de dépistage ou la participation avec des services de protection de l'enfance comme barrage important pour les femmes enceintes à risque, potentiellement conduisant au dégagement de, à la manière d'éviter de ou à l'exposé retardé aux soins prénatals, » écrit M. Elizabeth Paroi-Wieler, service de pédiatrie, Université de Stanford, Palo Alto, la Californie, avec des co-auteurs. « Nous nous attendons à ce que cette crainte soit intensifié pour les femmes enceintes qui ont fait prendre leur premier enfant dans des soins par des services de protection de l'enfance parce qu'ils peuvent craindre ceci qui se produit de nouveau. »

Une approche de réduction de tort qui fournit facilement des soins prénatals accessibles et nonjudgmental pourrait augmenter l'accès aux soins pour ces femmes.

La « grossesse présente une opportunité importante d'augmenter des résultats positifs pour les femmes vulnérables et pour permettre à des enfants d'avoir le meilleur début dans la durée, » écrivez les auteurs. « Ceci représente une obligation dans les principes de droits d'enfant et une stratégie essentielle pour réduire des disparités niveau de la population de santé. »

Dans un commentaire relatif http://www.cmaj.ca/lookup/doi/10.1503/cmaj.190183, M. indigène Janet Smylie et Wanda Phillips-Beck d'experts santé de maternel-enfant déclarent que la cohorte exposée dans l'étude jointe « était très pour être en grande partie indigène. » Ils décrivent les barrages aux lesquels les premières femmes de pays, d'Inuit et de Métis font face dans les soins prénatals atteignants, que M. Smylie a vus tout en fournissant des soins obstétriques dans une clinique urbaine vers la fin des années 1990. « Ces barrages ont compris mais ont dépassé les besoins de matière première tels que le transport et la nécessité de donner la priorité au boîtier, à la garantie de nourriture et à la puériculture de coffre-fort au-dessus des affectations médicales programmées. Des femmes ont craint d'être mal compris et inexactement jugé par les fournisseurs de maternité culturelement décentrés de soins qui, sans réflexion sur la façon dont le stéréotype social pilotait leurs interactions et prise de décision cliniques, les considéreraient les futures mamans et les agences de protection de l'enfance insuffisantes de contact. »

Les auteurs déclarent que cette situation est une conséquence du colonialisme. « Ces procédés sont également reconnus pour être actuels, contribuant à une situation où il y a maintenant des enfants plus indigènes dans le système de protection de l'enfance du Canada que quand les écoles résidentielles étaient à leur crête. »

Pour déménager à travers ceci, là doit être soutien des solutions dirigées par indigène de communauté avec les premiers pays, Inuit et Métis activement impliqués dans la recherche et la transformation de système.