Maladie de Parkinson : Servier et Oncodesign annoncent le partenariat de recherches et de développement de médicament

Servier et Oncodesign ont annoncé un partenariat stratégique pour la recherche et développement des candidats potentiels de médicament pour la maladie de Parkinson.

Ce partenariat de recherche et développement concerne les inhibiteurs de la kinase LRRK2 dérivés de la plate-forme de propriété industrielle de Nanocyclix® d'Oncodesign et de leur potentiel d'agir en tant qu'agents thérapeutiques contre la maladie de Parkinson. Le partenariat entraîne sur les compétences complémentaires de Servier et d'Oncodesign dans le domaine des maladies neurodegenerative et des inhibiteurs macrocyclic de kinase.

Selon les conditions du contrat, Oncodesign et Servier collaboreront pour assurer la réussite du programme. Oncodesign sera responsable du programme de recherche jusqu'au choix des candidats précliniques, notamment à son site de recherches à Les Ulis, la France. Le programme sera financé en sa totalité par Servier, qui a été accordé à une option mondiale exclusive de qualification sur le programme. Ceci peut être exercé une fois que l'état d'Ind est obtenu. Oncodesign recevra un premier paiement de €3M en signant la convention de partenariat, suivi d'autres paiements échelonnés significatifs jusqu'à la validation de l'entrée dans la phase 1. de plus, Oncodesign recevra €3 million dans le financement annuel pour des activités de recherche relatives au projet. Somme toute, Servier pourrait payer Oncodesign jusqu'à €320M ($360M) dans des paiements échelonnés, à l'exclusion des redevances.

Ce partenariat est un résultat des choix et des placements que nous avons effectués au cours des 18 mois derniers pour remonter un portefeuille des candidats prometteurs de médicament dérivés de notre plate-forme® de Nanocyclix. L'industrie pharmaceutique montre actuel un grand intérêt dans des demandes de règlement neuves pour la maladie de Parkinson, en particulier autour de la kinase LRRK2, qui est considérée comme objectif de haut-potentiel pour traiter cette maladie. Les compétences de Servier seront des moyens principaux dans le stade précoce de cette convention de recherches en ce qui concerne effectuer avec succès le programme qui, à moyen terme, pourrait mener au développement des candidats neufs de médicament. D'ailleurs, ce partenariat signifie que nous pouvons cheminer nos propres moyens financiers dans développer nos trois autres programmes de propriété industrielle, RIPK2, ALK1 et MNK1. »

Philippe Genne, PhD, Président et fondateur d'Oncodesign

Janv. Hoflack, PhD, directeur scientifique et directeur des fonctionnements chez Oncodesign, a indiqué :

Les seuls traitements actuellement disponibles pour les patients de Parkinson visent à alléger les sympt40mes de la maladie. Les inhibiteurs LRRK2 ont le potentiel d'agir directement sur l'étape progressive de la maladie, qui aurait comme conséquence des niveaux de vie améliorés pour des patients. Cette convention avec Servier, une compagnie qui est investie en recherchant des conditions neurologiques et partnered avec Oncodesign dans le passé, représente une étape importante vers atteindre notre objectif d'offrir un avantage réel à la société par le médicament de précision. »

Christophe Thurieau, directeur des centres de recherche de Servier, a dit :

Nous sommes captivés collaborer avec Oncodesign afin de travailler vers notre objectif commun de développer une demande de règlement pour la maladie de Parkinson. Les compétences d'Oncodesign en inhibiteurs de la kinase LRRK2 la règlent distante ; c'a pu devenir une demande de règlement de choix. Ce partenariat entre Oncodesign et Servier combine une synergie intense entre le savoir-faire prouvé d'une compagnie biopharmaceutical et les compétences d'un groupe pharmaceutique international. »

Source : https://servier.com/en/