L'indice de masse corporelle élevé d'enfance s'est associé au risque postérieur de développer des troubles hypertendus pendant la grossesse

Une étude de presque 50.000 femmes au Danemark, présentée au congrès européen de cette année sur l'obésité dedans à Glasgow, l'Ecosse (28 avril - 1er mai), indique que ceux avec le poids excessif ou l'obésité dans l'enfance étaient pour développer des troubles hypertendus pendant la grossesse que des femmes de grammage normal dans l'enfance. L'étude est par la stagiaire de Dorthe Corfitzen Pedersen, de PhD, le centre pour la recherche clinique et prévention à Bispebjerg et à hôpital de Frederiksberg à Copenhague, au Danemark et collègues.

La construction de découvertes sur deux observations réputées : les femmes avec le poids excessif ou l'obésité sont à des risques plus grands des troubles hypertendus dans la grossesse que des femmes avec le normal-grammage ; et l'adiposité excédentaire (poids excessif sévère ou obésité) prend du temps de se développer. Les troubles hypertendus dans la grossesse sont d'intérêt particulier puisqu'ils peuvent mettre en danger les durées de la mère et de son enfant à venir.

Pour ces analyses que les auteurs ont employé des caractéristiques sur 49.615 filles des dossiers santé d'école de Copenhague enregistrez, porté à partir de 1930-1996 (et âgé 23-90 ans maintenant). Des mesures annuelles de hauteur et de grammage ont été rassemblées des âges 7-13 ans.

Les chercheurs ont défini le poids excessif et est-ce queobésité aux âges 7 et 13 ans selon l'indice de masse corporelle international de groupe d'intervention d'obésité a coupé des offs (indice de masse corporelle ? 17,69 kg/m2 à l'âge 7 ans et 22,49 kg/m2 à l'âge 13 ans). Utilisant les registres nationaux, ils ont recensé les filles qui plus tard sont devenues enceintes et ceux qui ont développé l'hypertension gestationnelle ou le preeclampsia à partir de 1978-2017. Des femmes ont été incluses dans l'étude si elles étaient dans la tranche d'âge de 18-45 ans et donnaient naissance à un bébé unique dans leur première naissance enregistrée.

Après estimation des rapports de chance (OR) pour l'association entre l'indice de masse corporelle d'enfance et les troubles hypertendus pendant la grossesse, utilisant une régression logistique multivariée appelée de technique statistique, l'équipe a constaté que comparé aux filles avec le normal-grammage, ceux avec le poids excessif aux âges 7 ou 13 ans étaient pour développer l'hypertension gestationnelle (risque accru : 1,9 et 2,0 fois, respectivement) et preeclampsia (risque accru 1,6 et 2,3 fois, respectivement) une fois réglé à l'âge maternel à la distribution et à cohorte de naissance maternelle (tous les résultats étaient statistiquement significatifs).

En regardant des configurations de changement d'indice de masse corporelle, les filles avec le poids excessif 13 ans seulement ou 7 et 13 ans étaient autour deux fois aussi pour développer l'hypertension gestationnelle et le preeclampsia pendant la grossesse que des filles avec le normal-grammage aux deux âges.

L'équipe conclut : « Un indice de masse corporelle élevé d'enfance aux âges 7 et 13 ans dans les filles a été sensiblement associé au risque postérieur de développer l'hypertension gestationnelle et le preeclampsia pendant la grossesse. Ces résultats proposent que les efforts préventifs visés aidant des filles atteignent un grammage normal pendant ces années puissent bénéficier leur propre santé et les Santés des enfants qu'ils peuvent avoir à l'avenir. »

Source : https://easo.org/