Des sympt40mes de diabète de type 1 ne sont pas identifiés assez tôt parmi des enfants au Québec

Elwyn était 13 sains un mois-vieux tout-petit quand il a commencé l'eau potable à partir de la baignoire. Au fil du temps, il est devenu lait de sein de plus en plus de plus en plus assoiffé et exigé. Pour ses parents, ceci a semblé comme relatif au comportement particulier à un jaillissement d'accroissement. Un jour, cependant, ils ont remarqué qu'il était anormalement faible et précipité lui au service des urgences.

Il a été diagnostiqué avec du diabète de type 1 et avait déjà développé une complication de la maladie potentiellement mortelle connue sous le nom d'acidocétose diabétique. Il a été immédiatement transféré à l'unité de soins intensifs, où il a été traité pendant plusieurs jours. Maintenant deux années, Elwyn récupère toujours, mais fait mieux.

Malheureusement, le diagnostic tardif du diabète de type 1 et ses complications sévères n'est pas rare. Selon une étude neuve aboutie par une équipe à l'institut de recherches du centre de santé d'université de McGill (RI-MUHC), plus de 25% d'enfants au Québec a diagnostiqué avec du diabète de type 1 a déjà l'acidocétose diabétique. Leurs découvertes, aujourd'hui publié dans CMAJ s'ouvrent, indiquent que ce numéro a été sur l'augmentation par deux pour cent par an depuis 2001.

Les sympt40mes du diabète de type 1 ne sont pas identifiés assez rapidement par les parents, les écoles ou des fournisseurs de santé. Un test simple de sucre de sang est tout ce qui est nécessaire pour diagnostiquer un enfant avec du diabète de type 1 en présence des sympt40mes tels que la miction fréquente, la soif excessive, la perte de poids, un manque d'énergie et la faim continuelle. »

M. Veranda Nakhla, auteur important de l'étude, un endocrinologue pédiatrique à l'hôpital pour enfants de Montréal du MUHC et un scientifique des santés de l'enfant et du programme de développement humain du RI-MUHC

Le diabète de type 1 est l'une des maladies chroniques les plus courantes de l'enfance et des affects autour de 4.000 enfants au Québec. Il se produit quand le pancréas cesse la production de l'insuline, une hormone importante qui aide votre fuselage à régler le niveau du sucre dans le sang. L'acidocétose diabétique (DKA) est une complication sérieuse de diabète qui se produit quand le fuselage produit le haut niveau des acides de sang qui deviennent toxiques.

Le « acidocétose diabétique est généralement une complication évitable et évitable de diabète de type 1. Si recueilli tôt, l'enfant est commencé sur l'insuline, évitant le développement de l'acidocétose diabétique, » ajoute M. Nakhla, qui est également un professeur adjoint de la pédiatrie à l'université de McGill.

Les chercheurs ont regardé les tendances de DKA en analysant des caractéristiques fournies par le publique national du Québec (INSPQ) d'Institut de santé, qui s'est concentré sur le diagnostic du diabète de type 1 dans les patients entre les âges de 1 à 17 ans, à partir de 2001 à 2014. Ils ont recensé un total de 5.741 cas neufs de diabète parmi des enfants et des adolescents. De façon générale, 1.471 enfants se sont présentés avec DKA au diagnostic de diabète (avec une crête entre 5 et 11 années). Les chercheurs ont également regardé différents facteurs tels que l'âge le diagnostic de diabète, l'état de sexe, socio-économique et rural biologique.

« Nous n'avons pas encore pu déterminer les causes exactes du plus grand cas de DKA au Québec, » explique le premier auteur d'étude, M. Marie-Ève Robinson, un endocrinologue pédiatrique qui était un chargé de recherches à l'hôpital pour enfants de Montréal au moment de l'étude. « Il s'avérerait que l'accès au système de santé de première ligne pourrait être un facteur, particulièrement pour l'extérieur vivant de gens des villes importantes. »

Nos résultats prouvent qu'une mesure doit être prise et soulignent le besoin de campagnes de sensibilisation au Québec, qui sont maintenant inexistantes, au sujet des sympt40mes du diabète de type 1 parmi le grand public et les généralistes en travers de la province. »

M. Veranda Nakhla

Source :

Centre de santé d'université de McGill

Référence de tourillon :

Nakhla, M. et autres (2019). Prévalence accrue d'acidocétose diabétique au diagnostic de diabète parmi des enfants au Québec : une étude de cohorte rétrospective basée sur la population. CMAJ s'ouvrent. doi.org/10.9778/cmajo.20190047