Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Les co-fils de Johns Hopkins étudient sur l'état « poliolike » affectant des enfants

Le médicament de Johns Hopkins et l'université de l'Alabama aux chercheurs de Birmingham (UAB) aboutiront un multicentrique, étude multinationale de myélite flasque aiguë (AFM), l'état « poliolike » affectant des enfants qui entraîne la perte de contrôle de muscle. Les instituts nationaux de l'institut national de santé de l'allergie et des maladies infectieuses ont attribué un contrat $10 millions environ à UAB qui financera au moins 38 sites de recherches en travers des Etats-Unis, du Canada, du Royaume-Uni et du Pérou.

Les co-fils de Johns Hopkins étudient sur l
Un IRM d'un patient avec l'AFM. L'allégement sur la moelle épinière est dû à l'inflammation. Crédit : Médicament de Johns Hopkins

L'AFM est un état rare qui entraîne l'inflammation et les dégâts à la moelle épinière chez les enfants, ayant pour résultat une paralysie subite des armes et/ou les pattes et la perte de force musculaire et de réflexes. D'autres sympt40mes peuvent comprendre l'abattement facial, la déglutition difficile, le discours mal articulé et la panne respirant.

Le problème majeur avec l'AFM comme danger pour la santé public est non seulement l'émergence des centaines de cas autour des États-Unis et du monde, mais le fait que l'AFM produit des problèmes neurologiques dévastateurs et de longue date pour des enfants affectés. Ainsi, il y a un besoin urgent pour un effort de collaboration concerté dans le pays pour aborder le problème avec nos meilleurs outils de recherches et pour proposer de meilleures options pour le diagnostic et la demande de règlement, pour aider des enfants et des familles affectés. »

Carlos Pardo-Villamizar, M.D., directeur de centre de myélite transverse d'hôpital de Johns Hopkins et chercheur Co-principal de l'étude

La condition peut sévèrement débiliter, et bien que beaucoup d'enfants récupèrent entièrement, elle peut prendre beaucoup de mois de physiothérapie à la force et au mouvement de regain.

La cause de l'AFM est inconnue, bien qu'on le pense qu'un virus porte sur la condition. Les manifestations tendent à grouper vers la fin de l'été et par la chute. Selon le centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), il y avait 233 cas confirmés en 2018 - la plus grande manifestation encore.

Les chercheurs documenteront le cours clinique de la maladie, y compris le numéro et l'emplacement des cas et de la variation des sympt40mes et de la gravité, et ils évalueront les résultats de la maladie. Les chercheurs isoleront les virus sérieux et potentiellement mortels qui sont censés être branchés aux caisses d'AFM. L'objectif est de rassembler les caractéristiques qui peuvent aviser comment concevoir des tests cliniques sur la demande de règlement de la condition, des stratégies pour le management, et l'établissement d'un dépôt des spécimens et des caractéristiques des patients d'AFM qui seront employés pour la future recherche.

Depuis au moins 2014, les enfants ont été en danger de développer un syndrome poliolike vraisemblablement dû aux entérovirus, et cette étude constituera la base pour comprendre la cause des paralysies de ces enfants. Les connaissances acquises de cette étude si tout va bien fourniront la fondation pour de futures études de demande de règlement des antiviraux. Nous espérons comprendre mieux pourquoi la myélite flasque aiguë se produit, qui les enfants sont les plus en danger, et élaborer la base de données clinique biorepository et associée pour comprendre ce que nous pouvons faire à son sujet à l'avenir. »

David Kimberlin, M.D., codirecteurs de la Division des maladies infectieuses pédiatriques à UAB et du chercheur Co-principal de l'étude

Cette étude neuve et de cinq ans tirera profit des compétences des cliniciens et des chercheurs au groupe de travail d'AFM - un réseau des neurologues et des chercheurs déterminés en 2018 en réponse à la manifestation d'AFM - et au groupe de travail antiviral de collaboration, un réseau financé par NIH des centres médicaux universitaires déterminés pendant les années 1970 pour étudier les maladies virales rares. On s'attend à ce que l'adhérence d'étude commence en août.

Johns Hopkins et UAB continueront à travailler attentivement avec les instituts de la santé nationaux, la CDC, des chercheurs aux sites d'étude, et des parents et des familles des patients d'AFM pour s'assurer que le corps médical prend les décisions les plus au courant pour diriger les réactions nationales à cette situation de santé publique.

Citations

Please use one of the following formats to cite this article in your essay, paper or report:

  • APA

    Johns Hopkins Medicine. (2019, July 25). Les co-fils de Johns Hopkins étudient sur l'état « poliolike » affectant des enfants. News-Medical. Retrieved on July 14, 2020 from https://www.news-medical.net/news/20190725/Johns-Hopkins-co-leads-study-on-poliolike-condition-affecting-children.aspx.

  • MLA

    Johns Hopkins Medicine. "Les co-fils de Johns Hopkins étudient sur l'état « poliolike » affectant des enfants". News-Medical. 14 July 2020. <https://www.news-medical.net/news/20190725/Johns-Hopkins-co-leads-study-on-poliolike-condition-affecting-children.aspx>.

  • Chicago

    Johns Hopkins Medicine. "Les co-fils de Johns Hopkins étudient sur l'état « poliolike » affectant des enfants". News-Medical. https://www.news-medical.net/news/20190725/Johns-Hopkins-co-leads-study-on-poliolike-condition-affecting-children.aspx. (accessed July 14, 2020).

  • Harvard

    Johns Hopkins Medicine. 2019. Les co-fils de Johns Hopkins étudient sur l'état « poliolike » affectant des enfants. News-Medical, viewed 14 July 2020, https://www.news-medical.net/news/20190725/Johns-Hopkins-co-leads-study-on-poliolike-condition-affecting-children.aspx.