Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

L'avance neuve a pu mener à la recroissance de l'émail diminué

La pratique dentaire moderne est concernée par préserver des dents plutôt que les extrayant, même si la carie est présente. Des types variés d'obturations ont été employés, y compris des matériaux comme les résines, la céramique et les amalgames composés.

Cependant, ceux-ci deviennent souvent desserrés dans quelques années parce qu'elles sont un lointain rapport de l'émail indigène, et ont une limite claire en travers dont la démarcation est marquée. Maintenant, les scientifiques chinois ont produit une technique neuve qui peut produire une couche épaisse de 3 millimètres d'émail de réglage qui ne peut pas être distinguée de la chose vraie.

L'émail est des cristaux d'apatite de carbonate traités au fluor par 96% qui sont bourrés dans un ensemble serré, montrant tout le même chemin. Ceci lui donne sa seule résistance à la tension élevée. L'émail est cependant produit seulement pendant la phase d'accroissement du fuselage, dans l'enfance et l'adolescence. L'émail des dents mature ne contient pas des cellules, le rendant incapable de ne réparer aucun dégât. C'est une raison principale pour la persistance de la carie.

Quelques méthodes employées pour remineralize l'émail diminué comprennent l'application des solutions riches en minéral, utilisant des peptides ou des protéines pour accélérer le dépôt minéral, ou l'utilisation des hydrogels dans la cavité de dent de former un échafaudage pour que les minerais se développent en circuit. Cependant, l'émail se développe dans les couches avec la complexité extrême sous le contrôle précis - qui est pourquoi il est difficile de reproduire artificiellement. L'accroissement minéral en cristal de l'émail est couvert par le minerai d'amorphe-phase, de sorte qu'il se développe en tant qu'une couche continue o (épitaxie) plutôt que comme suite de cristaux indépendants (polycrystals). Les méthodes anciennes ont seulement eu comme conséquence la formation des polycrystals et de la croissance non épitaxiale.

La réplication de la structure compliquée de l
La réplication de la structure compliquée de l'émail, voient le papier pour davantage d'explication des images https://advances.sciencemag.org/content/5/8/eaaw9569

Comment l'étude a-t-elle été allée ?

La recherche actuelle semble avoir fissuré ce problème en évoluant une méthode pour induire la régénération épitaxiale d'émail utilisant un gel spécial pour établir une structure adaptée limite entre la hydroxyapatite (HASARD) (un minerai moins complexe employé pour modéliser l'accroissement d'émail) et le phosphate de calcium amorphe (ACP), qui est la composante principale de l'émail.

Les particules dans l'utilisation actuelle sont ou trop grandes pour former une couche si en cristal (à environ 20 nanomètre, comme l'ACP), ou trop petit, comme des boîtiers d'ion de phosphate de calcium (CPICs), les rendant instables et tendant à former des blocs. Ceci a mené à l'utilisation des additifs de stabiliser CPICs, tel que les liquides qui peuvent être induits par des polymères pour se cristalliser. Cependant, l'ajout de telles molécules organiques pour réaliser la cristallisation rend l'émail faible, vainquant le but.

Les chercheurs avaient l'habitude pour cette raison un additif organique amovible sous forme de triéthylamine (TEA), une petite molécule hautement volatile pour éviter CPIC groupant en masse compacte. Cette solution de CPIC Thé-stabilisée par roman est demeurée stable pendant 2 jours ou plus, à la différence de l'autre CPICs. Cependant, l'évaporation de l'alcool a retiré le teneur de THÉ partant complet de l'ACP pur.

Des tiges de HASARD (un substrat assimilé à l'émail humain) ont été plongées dans la solution de CPIC-TEA et retirées. Ceci a montré la cristallisation continue d'ACP se produisant sur le HASARD. Le HASARD puis prolongé pour se développer épitaxial sans laisser tout écartement entre l'ACP et le HASARD, de sorte que la phase cristalline soit maintenant couverte de couche monocristalline d'amorphe-phase même pendant qu'elle se développe. Ceci imite exact le procédé naturel de la minéralisation d'émail. La clavette à cette réussite réalise une surface adjacente cristallin-amorphe continue à la différence de l'ACP 20nm traditionnel utilisé jusqu'ici, qui laisse une limite discontinue entre le substrat et les particules.

Le CPIC est compatible avec l'émail, comme montré par l'excellent mouillage de l'émail avec la solution formant une couche continue. La microscopie électronique à haute résolution de boîte de vitesses (HRTEM) confirme que l'émail et l'ACP existent et se comportent comme continuum en travers de la limite. La couche au commencement déposée de précurseur d'ACP sur l'émail a lentement changé POUR HAP jusqu'à ce que seulement une couche parfaitement cristalline de HASARD soit visible.  L'émail final a encore une meilleure force mécanique, un coefficient de frottement et une résistance à l'usure que l'émail indigène.

Que l'étude a-t-elle montré ?

La cristallisation du HASARD de la façon épitaxiale de l'ACP a exact reproduit la structure et la force naturelles de l'émail indigène. L'étude a également prouvé que la forme caractéristique de poisson-écaille des structures naturelles d'émail pourrait être réalisée utilisant ce procédé de cristallisation. De façon gratifiante, le CPIC a reproduit cette structure dans un délai de 48 heures, telles que la microscopie électronique de balayage n'a pas trouvé une veine entre l'émail naturel et réparé. Cette technologie est ainsi capable de réparer les dents entières in vivo.

L'IS-IS de THÉ non toxique en-dessous du mg/jour 62,5 et est très utilisé en pharmaceutiques. D'ailleurs, du THÉ peut être volatilisé complet par l'évaporation de l'éthanol.

Actuellement, cette technique peut être employée pour élever seulement une couche mince d'émail, environ 3 microns d'épaisseur, dont au delà la croissance épitaxiale des couches d'ACP s'arrête. Pour augmenter l'épaisseur, d'autres méthodes doivent être vérifiées comme une forme plus stable d'ACP ou améliorer la cristallisation directionnelle. Cependant, une technique plus simple a pu simplement répéter le procédé pour épaissir la couche de réglage dans les opérations. Les résultats doivent maintenant être confirmés et la technique être vérifiés pour la sécurité chez l'homme avant que des tests cliniques soient installés.

Les forces de cette technique sont la réplication exacte de la structure complexe d'émail avec le rendement mécanique identique ou meilleur, en installant une limite de minéralisation le long dont la cristallisation continue épitaxiale peut se produire. Cette approche a pu être étendue à d'autres matériaux structurellement complexes pour concevoir une gamme des matériaux bioinspired.

Le chercheur Zhaoming Liu dit, « nous espérons réaliser que recroissance d'émail des dents sans employer les obturations qui contiennent les matériaux totalement différents et nous espérons, si tout va régulièrement, pour commencer des essais dans les gens dans un délai d'un à deux ans. »

L'étude était publiée dans les avances de la Science de tourillon le 30 août 2019.

Journal reference:

Repair of tooth enamel by a biomimetic mineralization frontier ensuring epitaxial growth. Changyu Shao, Biao Jin, Zhao Mu, Hao Lu, Yueqi Zhao, Zhifang Wu, Lumiao Yan, Zhisen Zhang, Yanchun Zhou, Haihua Pan, Zhaoming Liu and Ruikang Tang. Science Advances 30 Aug 2019: Vol. 5, no. 8, eaaw9569. DOI: 10.1126/sciadv.aaw9569. https://advances.sciencemag.org/content/5/8/eaaw9569

Dr. Liji Thomas

Written by

Dr. Liji Thomas

Dr. Liji Thomas is an OB-GYN, who graduated from the Government Medical College, University of Calicut, Kerala, in 2001. Liji practiced as a full-time consultant in obstetrics/gynecology in a private hospital for a few years following her graduation. She has counseled hundreds of patients facing issues from pregnancy-related problems and infertility, and has been in charge of over 2,000 deliveries, striving always to achieve a normal delivery rather than operative.

Citations

Please use one of the following formats to cite this article in your essay, paper or report:

  • APA

    Thomas, Liji. (2019, September 03). L'avance neuve a pu mener à la recroissance de l'émail diminué. News-Medical. Retrieved on December 04, 2020 from https://www.news-medical.net/news/20190903/New-advance-could-lead-to-regrowth-of-decayed-enamel.aspx.

  • MLA

    Thomas, Liji. "L'avance neuve a pu mener à la recroissance de l'émail diminué". News-Medical. 04 December 2020. <https://www.news-medical.net/news/20190903/New-advance-could-lead-to-regrowth-of-decayed-enamel.aspx>.

  • Chicago

    Thomas, Liji. "L'avance neuve a pu mener à la recroissance de l'émail diminué". News-Medical. https://www.news-medical.net/news/20190903/New-advance-could-lead-to-regrowth-of-decayed-enamel.aspx. (accessed December 04, 2020).

  • Harvard

    Thomas, Liji. 2019. L'avance neuve a pu mener à la recroissance de l'émail diminué. News-Medical, viewed 04 December 2020, https://www.news-medical.net/news/20190903/New-advance-could-lead-to-regrowth-of-decayed-enamel.aspx.