Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

La peau à peau entre la mère et le bébé après la C-partie a des risques

On l'a largement reçu que la mise du bébé nouveau-né sur la poitrine de la mère introduit la peau à peau et coller entre les deux qui la part l'expérience courante de la naissance, et améliore les possibilités de l'allaitement maternel couronné de succès, après une césarienne. Cependant, du point de vue des anesthésistes, qui surveillent la partie critique de maintenir la mère sans douleur pourtant en bonne santé pendant l'opération, ceci introduit des risques inutiles.

La pièce qu'ils objectent à est le contact du bébé avec les électrodes de surveillance. Ce sont des dispositifs (ECG) électrocardiographiques qui enregistrent l'activité électrique du muscle cardiaque. Ils indiquent à l'anesthésiste que la fréquence cardiaque de la mère fait la fin pendant le fonctionnement et la guérison.

Crédit d
Crédit d'image : Paulaphoto/Shutterstock

Affaire 1

La recherche, publiée dans le tourillon européen de l'anesthésiologie, enregistre deux cas d'interférence de moniteur par le bébé.

Dans un, une femme de 37 ans en bonne santé avait AC - partie pour son premier bébé après 8 heures de travail, parce que le bébé a été considéré trop grand pour apparaître par la filière pelvigénitale. Après que le bébé garçon ait été livré calme, il a été mis sur la poitrine de la mère, mais l'alarme de fréquence cardiaque est allée hors circuit promptement.

Le moniteur a indiqué une augmentation drastique subite de la fréquence cardiaque de la mère (tachycardie), avec l'apparence d'un traçage et d'un bruit anormaux de rythme. Cependant, la mère n'a montré absolument aucun signe de n'importe quel problème sur vérifier manuel du pouls et de la pression sanguine.

La source de traçage anormal d'ECG était simple : le bébé aspirait l'électrode mise du côté droit de la poitrine, qui en fait enregistrait un joint ECG de mère et de bébé simultanément. L'électrode a été remontée à un autre emplacement, quand la découverte immédiatement a retourné à la normale.

Affaire 2

Dans le deuxième cas, une mère de personne de 36 ans avait une C-partie de plein-condition pour son deuxième enfant, de nouveau parce que le travail ne se poursuivait pas normalement. En dépit d'être stable dans tout le fonctionnement, quand l'enfant a été mis sur la poitrine et les deux de la mère enveloppé dans des couvertures chaudes, le traçage d'ECG a montré la tachycardie, et en fait, deux rythmes distincts pourraient être identifiés sur le moniteur. Les autres signes vitaux sont demeurés normaux. Ici de nouveau, le bébé était le coupable innocent. Le bon fil d'ECG était dans le poing du bébé, et quand il a été remonté sur l'épaule droite de la mère, des choses est revenu à la normale.

Dans les deux cas, la peau à peau du bébé avec les électrodes de la mère a mené à une combinaison des tracés sur les moniteurs. Ceci a mené à un moment d'alarme quand les médecins ont au commencement pensé que la mère avait développé une arythmie du coeur, ou le bruit du rythme électrique normal du coeur.

L'interférence du bébé avec le traçage de l'ECG de la mère

M. Nicolas Brogly, qui était impliqué dans le premier cas, et dans l'article actuel, dit prudemment, « cette source nouvelle d'interférence électrique représente un risque pour la mère et le bébé. L'alarme sur le moniteur pourrait avoir mené à un diagnostic erroné avec de l'arythmie supraventriculaire, qui pourrait alors avoir mené à la gestion des antiarythmisants, ou même plus mauvais, utilisant le défibrillateur sur la mère pour stabiliser sa fréquence cardiaque. » Un tel cas a été rapporté en 2013, contact avec le bébé mais en raison non suivants d'un diagnostic erroné de l'arythmie quand le patient secouait réellement partout, produisant des corps étrangers sur l'ECG. Le diagnostic correct pourrait avoir été réalisé en revérifiant simplement les paramètres cardiaques en ressentant le pouls au poignet, mettant un stéthoscope au-dessus de l'endroit cardiaque, quand le battement du coeur régulier aurait été entendu, et vérifiant la pression sanguine.

Cependant, dans une recherche bibliographique, seulement un cas où un dispositif électrique utilisé dans le travail a nui réellement l'enregistrement d'ECG a été rapporté. Ici, un stimulateur électrique transcutané de nerf (TENS) a été employé pour détendre la douleur de travail mais a produit les tracés anormaux de moniteur pendant le travail. Dans la plupart des cas, la perturbation électrique avec l'ECG traçant pendant la chirurgie vient des électrodes mauvais de fonctionnement, des câbles ou d'autres sources externes de courant, ou des patients eux-mêmes.

La sortie

Naturellement, il y a des voies simples et non techniques de recenser le traçage anormal comme corps étrangers : si la mère montre autrement des signes de stabilité cardiovasculaire, le pouls correspond au battement du coeur quand les deux sont palpés simultanément, ou si les extrémités d'arythmie quand le bébé est retiré de la peau de la mère ou quand la position du bébé est changée.

Pour éviter le diagnostic erroné des arythmies dans de telles situations, les auteurs disent que les protocoles de peau à peau devraient être actualisés dans toutes les situations faisant participer une femme travaillante environ pour donner naissance. Ils recommandent : Des « électrodes d'ECG devraient être mises où aucun contact ne sera possible avec le bébé neuf (au fond des épaulements par exemple) pour permettre la surveillance cardiaque de la mère tout en évitant l'interférence d'ECG avec l'enfant lors du contact cutané après la distribution. » Et peut-être d'une manière primordiale, une inspection clinique devrait suivre tous les cas du traçage anormal d'ECG, pour éviter des erreurs évidentes et évitables de diagnostic.

Journal reference:

Skin-to-skin contact during caesarean delivery - An intriguing interaction between the mother and her child Brogly, Nicolas; Slegers, Leonie; Schyns-van den Berg, Alexandra; Guasch, Emilia, European Journal of Anaesthesiology: December 2019 - Volume 36 - Issue 12 - p 973–976, doi: 10.1097/EJA.0000000000001107, https://journals.lww.com/ejanaesthesiology/Citation/2019/12000/Skin_to_skin_contact_during_caesarean_delivery__An.11.aspx

Dr. Liji Thomas

Written by

Dr. Liji Thomas

Dr. Liji Thomas is an OB-GYN, who graduated from the Government Medical College, University of Calicut, Kerala, in 2001. Liji practiced as a full-time consultant in obstetrics/gynecology in a private hospital for a few years following her graduation. She has counseled hundreds of patients facing issues from pregnancy-related problems and infertility, and has been in charge of over 2,000 deliveries, striving always to achieve a normal delivery rather than operative.

Citations

Please use one of the following formats to cite this article in your essay, paper or report:

  • APA

    Thomas, Liji. (2019, November 10). La peau à peau entre la mère et le bébé après la C-partie a des risques. News-Medical. Retrieved on September 22, 2020 from https://www.news-medical.net/news/20191110/Skin-to-skin-contact-between-mother-and-baby-after-C-section-has-risks.aspx.

  • MLA

    Thomas, Liji. "La peau à peau entre la mère et le bébé après la C-partie a des risques". News-Medical. 22 September 2020. <https://www.news-medical.net/news/20191110/Skin-to-skin-contact-between-mother-and-baby-after-C-section-has-risks.aspx>.

  • Chicago

    Thomas, Liji. "La peau à peau entre la mère et le bébé après la C-partie a des risques". News-Medical. https://www.news-medical.net/news/20191110/Skin-to-skin-contact-between-mother-and-baby-after-C-section-has-risks.aspx. (accessed September 22, 2020).

  • Harvard

    Thomas, Liji. 2019. La peau à peau entre la mère et le bébé après la C-partie a des risques. News-Medical, viewed 22 September 2020, https://www.news-medical.net/news/20191110/Skin-to-skin-contact-between-mother-and-baby-after-C-section-has-risks.aspx.