Le modèle neuf pour la sepsie de tard-début explore des demandes de règlement potentielles pour l'infection néonatale

Les prématurés extrêmement sont en danger pour les infections potentiellement mortelles qui écartent dans leurs fuselages de l'intestin. Les infections après les trois premiers jours de la durée sont sepsie appelée de tard-début, ou visibilité directe.

L'université de l'Alabama aux chercheurs de Birmingham enregistrent maintenant un modèle neuf pour la visibilité directe dans un article en médicament de nature, et elles prouvent que la perturbation de la maturation normale des microbes dans l'intestin peut rendre les chiots nouveau-nés de souris hautement susceptibles de la visibilité directe.

En outre, ils ont trouvé qu'ils pourraient éviter l'infection mortelle en donnant aux chiots les bactéries protectrices spécifiques avant un défi avec les bactéries invasives de pneumoniae de klebsiella.

Nos découvertes offrent la possibilité pour le modèle rationnel et le contrôle des traitements probiotic efficaces pour protéger les prématurés à risque. Ces études justifient la recherche clinique proposant cette surcroissance d'une substance bactérienne unique, dysbiosis néonatal appelé, précède souvent le développement de la visibilité directe.

Notre modèle devrait aider à définir les mécanismes par lesquels les substances pionnières du microbiome se développant des nouveaux-nés évitent - ; ou défaillir à éviter - ; dysbiosis qui prédispose à la visibilité directe. »

Chanteur de Jeffrey, Ph.D., et tisserand de Casey, M.D, auteurs correspondants

Leur modèle est facilité par le fait que l'intestin du chiot nouveau-né développe toujours après la naissance, assimilé à l'intestin de encore-établissement des prématurés extrêmement.

À UAB, le chanteur est un stagiaire dans le programme de formation de scientifique médical de M.D./Ph.D., et le tisserand est le professeur de Wyatt et de Susan Haskell de l'excellence médicale en pathologie.

Bioluminescence

Les chercheurs d'UAB ont mis des pneumoniae virulents d'un K. tendent, Kp-43816, dans les estomacs des chiots.

Les bactéries ont transporté une borne bioluminescente qui a permis à des chercheurs d'employer un système de représentation pour voir où dans le tube intestinal les bactéries se développaient chez les animaux vivants, et puis pour mesurer l'écart invasif des microbes hors de l'intestin et dans le reste du corps. Des bactéries bioluminescentes chez les animaux vivants peuvent être vues presque pouce de tissu.

Utilisant une dose qui a entraîné 50 pour cent de mortalité par 10 jours, les chercheurs ont vu que la translocation hors de l'intestin s'est produite où la colonisation de klebsiella était la plus dense dans l'intestin. Cependant, pas tous les chiots avec le dysbiosis ont développé la sepsie, juste comme pas tous les mineurs humains prématurés avec le dysbiosis développent la visibilité directe.

Quand l'équipe d'UAB a mis la même dose de pneumoniae avirulent d'un K. tendez, Kp-39, dans l'estomac, un résultat intrigant suivi. Kp-39 n'a entraîné aucune mortalité dans les chiots, pourtant elle également transloquée de l'intestin dans l'abdomen, et comme Kp-43816, lui aussi infecté le foie et mésentère. L'infection Kp-39 a été libérée au cours des neuf jours suivants.

Ceci a proposé que les deux tensions des pneumoniae de K. aient été capables de la propagation hors de l'intestin, mais des différences dans le jeu d'hôte par le système de défense immunitaire après que la translocation ait contribué à la virulence différentielle de ces tensions relatives.

En effet, quand l'un ou l'autre de tension a été injectée directement dans le péritoine - ; dérivant le besoin de translocation de l'intestin - ; Kp-43816 a entraîné 100 pour cent de mortalité dans un jour, mais le Kp-39 n'a entraîné aucune mortalité dans les chiots et a été libéré dans une semaine.

Les chercheurs ont trouvé des différences dans la capsule entourant les bactéries qui ont permis à Kp-43816 de résister à la phagocytose d'infection-disculpation par des cellules immunitaires plus fortement que Kp-39.

« Notamment, pour cette raison, alors que l'infection Kp-43816 modélise la visibilité directe, » le chanteur et le tisserand ont dit, « Kp-39 active le rail du dysbiosis sans effets de confusion de sepsie et de mortalité. »

Les chercheurs ont alors trouvé cela modifier le microbiome de la susceptibilité changée par chiots au dysbiosis et à la visibilité directe.

Le microbiome intestinal normal est connu pour avoir un rôle critique en limitant la colonisation et l'écart d'un agent pathogène. Les chiots sans microbiome, augmenté en conditions stérilisées, étaient uniformément susceptibles de la visibilité directe Kp-43816.

Pour examiner plus plus loin, les chercheurs ont traité des barrages avec deux antibiotiques commençant un jour avant la distribution et plusieurs jours ensuite, avant d'infecter avec la klebsiella.

Les deux antibiotiques sont mauvais absorbés et peu susceptibles d'être transmis aux chiots ; mais ils modifieraient les microbiomes intestinaux de la mère dans différentes voies, qui consécutivement devraient modifier le microbiome que les chiots acquièrent après la naissance des barrages.

L'équipe d'UAB a constaté que les chiots de la gentamicine donnée de mères étaient nettement plus prédisposés de la sepsie, alors que les chiots des vancomycines données de mères étaient moins prédisposés de la sepsie, avec des contrôles.

Quand l'expérience antibiotique était répétée utilisant le Kp-39 avirulent, il n'y avait aucune mortalité. Cependant, les chiots dont les mères avaient été les vancomycines données ont eu moins Kp-39, ou moins de dysbiosis, comparé aux contrôles ; les chiots dont les mères avaient été gentamicine donnée ont montré plus de Kp-39, ou plus de dysbiosis, comparé aux contrôles.

Bactéries protectrices

La différence ?

Les chercheurs ont constaté que les chiots des vancomycine-barrages ont eu une abondance plus grande de bactéries de lactobacille dans leur microbiome intestinal, et les chiots des gentamicine-barrages ont eu peu de quantités de lactobacille.

Ainsi, la présence ou l'absence des lactobacilles a semblé marquer avec la résistance ou la susceptibilité, respectivement, au dysbiosis néonatal et à la visibilité directe.

L'analyse de l'ADN a prouvé que les vancomycine-chiots ont été dominés par le murinus de lactobacille de substance, alors que les chiots de gentamycin étaient en grande partie exempts de murinus de L.

Ils ont également constaté que le murinus de L. était sensible à la gentamicine et résistant aux vancomycines, proposant que la demande de règlement de gentamycin ait détruit cette substance protectrice dans des barrages, de ce fait évitant sa canalisation aux chiots par la boîte de vitesses verticale.

Quand la substance de murinus de L. était donnée prophylactique aux gentamycin-chiots avant qu'un défi de klebsiella, il spectaculaire surcroissance réduite de Kp-39 avec des contrôles.

Par une suite différente d'expériences, les chercheurs ont constaté qu'une tension d'Escherichia coli probiotic pouvait également s'entretenir protection dans les gentamycin-chiots. Cette protection n'a pas été vue pour plusieurs autres substances probiotic couramment utilisées de lactobacille.

Les chercheurs ont également constaté que de plus jeunes chiots, comme les prématurés extrêmement, ont des microbiomes dominés par les anaérobies facultatives appelées de bactéries qui peuvent se développer en la présence ou l'absence de l'oxygène.

Car les chiots ont vieilli, leurs microbiomes sont plutôt des bébés à terme parce qu'ils sont dominés par des bactéries appelées obligent les anaérobies, qui se développent bien faute d'oxygène mais meurent si l'oxygène est présent. Les chiots plus anciens, avec un microbiome mature dominé par obligent des anaérobies, étaient résistants au dysbiosis néonatal.

Il s'est avéré que la présence de l'oxygène dans les lumens intestinaux de chiots de nouveau-né a évité la colonisation obligent par des anaérobies. Les chercheurs d'UAB ont présumé que ceci pourrait expliquer pourquoi le dysbiosis est plus répandu dans des mineurs de très-inférieur-poids de naissance.

« Nos découvertes déterminent que les constituants normaux du microbiome sont nécessaires et suffisants pour mettre en mémoire tampon l'extension de pathobiont dans l'intestin néonatal pour éviter la visibilité directe, » le chanteur et le tisserand a dit. « Ils constituent davantage une base pour comprendre pourquoi un certain probiotics sont protecteur, alors que d'autres ne sont pas. Ceci peut avoir des implications pour la pratique clinique importantes, où l'usage des antibiotiques maternel et néonatal peut modifier le microbiome néonatal, et où les mineurs de très-inférieur-poids de naissance sont probiotics donné sans preuve claire pour la substance probiotic préférée. »