Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

L'étude évalue le choc du plasma anti-SARS-CoV-2 convalescent dans la maladie COVID-19

La pandémie du courant COVID-19 est toujours beaucoup en activité aux majeures parties du monde. Faute d'antiviraux efficaces ou vaccins, les scientifiques étudient l'utilisation du plasma des patients COVID-19 convalescents, encaissant sur son teneur de neutralisation d'anticorps.

Une étude neuve publiée en juin 2020 sur le medRxiv* de serveur de prétirage décrit le premier essai de marquer les caractéristiques cliniques du donneur convalescent (CP) de plasma avec les taux d'anticorps et saisit le plasma. Les chercheurs d'Université de Chicago essayent également de recenser des facteurs prédictifs de l'augmentation dans les taux d'anticorps réceptifs après don de plasma.

Fiole contenant le plasma d
Fiole contenant le plasma d'un patient COVID-19. Crédit d'image : Productions de JHDT

Plasma convalescent dans COVID-19

L'utilisation du CP est basée sur le transfert des anticorps de neutralisation, ainsi que les composés d'anticorps et immunomodulateurs de non-neutralisation. On a observé des patients avec COVID-19 sévère pour montrer l'importante amélioration suivant l'utilisation du CP. Ceci a mené à l'établissement d'une chaîne logistique pour le CP utilisant un grand nombre de patients récupérés.

Cependant, le CP est efficace seulement si le titre d'anticorps est élevé. Des études plus tôt d'anticorps prouvent que la plupart des patients développent l'IgM et l'IgG dans un délai de deux semaines des sympt40mes les plus tôt, dirigées contre les épitopes viraux (RBD) récepteur-grippants de protéine de domaine et de pointe, et capable de neutraliser le virus. Cependant, un petit pourcentage des patients ne développent aucun anticorps démontrable pour clouer ou antigènes de RBD.

L'étude : Titres d'anticorps dans COVID-19

L'étude comprend 103 donneurs, dont tous ont eu le CP rassemblé 28 jours ou davantage après leurs sympt40mes résolus. La durée moyenne des sympt40mes était de 12 jours, et moins de 10% a eu d'autres maladies ou avait été précédemment hospitalisé avec la maladie.

Les titres d'anticorps parmi des donneurs le jour de ramassage de CP a une large gamme, de 0 presque au 1:4,000 pour d'anti-RBD anticorps, et 0 environ au 1:3,200 pour des anticorps d'anti-pointe. Réglant aux facteurs multiples comme l'âge, le sexe, le groupe sanguin d'ABO, et les sympt40mes comme la toux, la fatigue, et la myalgie, ils ont constaté que les facteurs suivants étaient prévisionnels d'un anti-RBD titre plus élevé : âge, fièvre, histoire d'hospitalisation, absence de la myalgie, et fatigue.

des taux d'anticorps d'Anti-pointe ont été prévus par les mêmes facteurs, excepté la fatigue. Le groupe sanguin d'O n'a été joint pour abaisser d'anti-RBD niveaux mais pas anti-pointe.

Effet de CP dans COVID-19

La deuxième partie de l'étude a regardé 10 patients avec COVID-19 sévère ou critique, avec un âge moyen de 62 ans. La durée moyenne de sympt40me était de 12 jours, et la plupart d'entre eux était sur l'oxygène supplémentaire. Parmi les 10 patients, 8 patients ont été rebutés et 1 patient en état critique qui avait été sur l'oxygénation extracorporelle de membrane (ECMO) est mort, alors qu'on restait sur ECMO.

Trois bénéficiaires n'ont eu aucun anti-RBD anticorps le jour de la transfusion, le jour 0, et trois ont eu des titres d'anti-pointe. Cependant, le titre d'anticorps était très élevé dans les deux patients d'ECMO le jour 0, et ceci est tombé après la transfusion de CP. Les huit autres bénéficiaires ont eu une augmentation dans le titre d'anticorps après réception du CP, en grande partie dans les 3 jours, mais on a montré une augmentation seulement le jour 7 et le jour 14 pour l'anti-pointe et anti-RBD, respectivement.

L'augmentation moyenne d'anti-RBD était 31% par jour, alors qu'elle était 40% pour l'anticorps d'anti-pointe. Le régime de la chute dans les patients d'ECMO était 9% et 8% pour anti-RBD et l'anti-pointe, respectivement.

Sécurité de et anticorps de neutralisation dans le CP dans COVID-19

Il n'y avait aucun effet inverse de la transfusion de CP, et aucune détérioration directe de l'état clinique n'a lié à ce traitement, comprenant dans les patients sur des médicaments d'immunosuppresseur après le traitement de cellule souche, et à un patient avec l'insuffisance rénale terminale qui était sur la dialyse.

Les chercheurs concluent qu'il y avait des titres de neutralisation plus élevés d'anticorps parmi plus vieux, des patients hospitalisés avec une histoire de fièvre mais aucune myalgie. En même temps, anti-RBD était plus élevé dans les patients présentant une histoire de la fatigue.

Les caractéristiques cliniques variables des patients convalescents et les différences dans leur réaction immunitaire sont à la base de la défaillance de la guérison de marquer avec la séroconversion dans quelques patients. Une conclusion remarquable était le titre de neutralisation accru d'anticorps dans des donneurs d'ab comparés aux donneurs d'O, qui sont moins vulnérables à COVID-19. Des études plus tôt ont prouvé que la présence des anticorps d'anti-A empêche S protein-ACE2 grippant in vitro.

En dépit de la large gamme de titre d'anticorps dans le CP, 80% a montré une augmentation significative en fourmi-pointe et anti-RBD anticorps dans les 3 jours après transfusion. Le titre d'anticorps prolongé pour montrer à une augmentation jusqu'à 14 jours dans quatre des bénéficiaires, mais les patients illest a montré une chute dans le titre d'anticorps.

Implications et orientations futures

La sécurité du CP est bien expliquée dans cet essai, sans la preuve de l'amélioration dépendante des anticorps de la maladie. La possibilité d'obtenir le plasma avec des titres plus élevés d'anticorps peut augmenter si le plasma est rassemblé peu après l'infection naturelle et peu de temps après la guérison. La réaction des anticorps peut être stimulée par d'autres effets d'anticorps qui modulent la réaction immunitaire, telle que la stimulation récepteur-assistée de Fc de la prise virale augmenter la présentation des antigènes aux cellules effectrices.

Les chercheurs proposent également l'importance d'installer les installations locales de ramassage de sang pour se servir des anticorps locaux de tension-détail dans le plasma qui sera de façon optimale efficace. D'ailleurs, la technique de la préparation de CP est une technique plutôt simple et rapidement évolutive, qui se prête aux installations à l'hôpital de la banque de sang.

L'étude conclut, « développement d'un programme convalescent de plasma est faisable, rapidement déployable et économique quand des moyens existants du matériel, de l'espace, et du personnel sont employés. »

Davantage de travail pour valider les facteurs prédictifs cliniques du titre élevé d'anticorps dans le CP et la transfusion suivante de réaction des anticorps aidera à améliorer l'efficacité de ce traitement, et pour comprendre comment des travaux de CP ainsi que pour déterminer les meilleurs épitopes viraux pour cette demande de règlement.

Avis *Important

le medRxiv publie les états scientifiques préliminaires qui pair-ne sont pas observés et ne devraient pas, en conséquence, être considérés comme concluants, guident la pratique clinique/comportement relatif à la santé, ou traité en tant qu'information déterminée.

Journal reference:
Dr. Liji Thomas

Written by

Dr. Liji Thomas

Dr. Liji Thomas is an OB-GYN, who graduated from the Government Medical College, University of Calicut, Kerala, in 2001. Liji practiced as a full-time consultant in obstetrics/gynecology in a private hospital for a few years following her graduation. She has counseled hundreds of patients facing issues from pregnancy-related problems and infertility, and has been in charge of over 2,000 deliveries, striving always to achieve a normal delivery rather than operative.

Citations

Please use one of the following formats to cite this article in your essay, paper or report:

  • APA

    Thomas, Liji. (2020, June 25). L'étude évalue le choc du plasma anti-SARS-CoV-2 convalescent dans la maladie COVID-19. News-Medical. Retrieved on March 02, 2021 from https://www.news-medical.net/news/20200625/Study-assesses-impact-of-anti-SARS-CoV-2-convalescent-plasma-in-COVID-19-disease.aspx.

  • MLA

    Thomas, Liji. "L'étude évalue le choc du plasma anti-SARS-CoV-2 convalescent dans la maladie COVID-19". News-Medical. 02 March 2021. <https://www.news-medical.net/news/20200625/Study-assesses-impact-of-anti-SARS-CoV-2-convalescent-plasma-in-COVID-19-disease.aspx>.

  • Chicago

    Thomas, Liji. "L'étude évalue le choc du plasma anti-SARS-CoV-2 convalescent dans la maladie COVID-19". News-Medical. https://www.news-medical.net/news/20200625/Study-assesses-impact-of-anti-SARS-CoV-2-convalescent-plasma-in-COVID-19-disease.aspx. (accessed March 02, 2021).

  • Harvard

    Thomas, Liji. 2020. L'étude évalue le choc du plasma anti-SARS-CoV-2 convalescent dans la maladie COVID-19. News-Medical, viewed 02 March 2021, https://www.news-medical.net/news/20200625/Study-assesses-impact-of-anti-SARS-CoV-2-convalescent-plasma-in-COVID-19-disease.aspx.