Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Avec des écoles commençant en ligne, les vaccinations se dirigent pour l'encastrement

Comme codirecteur des dispensaires scolaires au réseau de santé de basset-hound, le pédiatre surveille environ 21 cliniques de santé scolaires en travers de la région - des pauvres, zone rurale connue pour fabriquer et estropiée par l'épidémie d'opioid.

Des chevilles foulées pendant l'encastrement aux questions de contraception, les cliniques servent de fournisseur à beaucoup d'enfants les deux de premier soins dans et hors de la classe. Le haut sur la liste de remue-ménage veille que les chevreaux sont à jour sur des vaccinations priées, ont dit Kjolhede.

Mais, en mars, COVID a retourné l'agencement quand il les écoles obligatoires pour se fermer.

« Il était comme, saint fume, » il a dit, « ce qui va se produire maintenant ? »

Les écoles jouent un rôle pivot dans des efforts de vaccination des États-Unis. Les lois exigent des enfants d'avoir certaines immunisations pour inscrire et suivre des types.

Mais cette année universitaire, pour empêcher COVID-19 d'écarter, beaucoup de secteurs scolaires ont choisissent de commencer des types en ligne. La décision emporte une grande partie de la puissance de levier de nouveau-école poussant des parents pour rester actuelle sur les coups de feu de leurs enfants, a dit M. Nathaniel Beers, membre du Conseil sur la santé d'école pour l'Académie américaine de pédiatrie. Si l'instruction ne se produit pas en personne, il a dit les bières, qui ont également abouti des rôles multiples dans le District de Columbia le système scolaire public, « Il est plus difficile d'imposer. »

Les agents de la Santé publics ont compté sur des écoles en tant que des moyens de régler la maladie à prévention vaccinale pendant plus d'un siècle. Les lois de vaccination qui exigent des immunisations d'entrer la première fois à l'école ont apparu pendant les 1850s dans le Massachusetts en tant que des moyens de régler la variole, comme le centres pour le contrôle et la prévention des maladies a noté.

Chaque condition exige des enfants de recevoir certaines vaccinations contre des maladies comme la poliomyélite, l'oreillons et la rougeole avant d'entrer dans la classe ou un centre de puériculture, à moins que l'enfant ait une franchise médicale. Quelques conditions permettent à des gens de choisir des enfants hors des vaccinations pour des raisons religieuses ou philosophiques, bien que ces franchises aient été associées aux manifestations des maladies autrement controlées par bien comme la rougeole.

« Si elles deviennent derrière ou elles n'obtiennent pas les vaccins spécifiques qu'elles ont besoin, le jardin d'enfants est une remarque réelle de loquet pour les obtenir jusqu'à la vitesse et s'assurer les sont à jour, » a dit Claire Hannan, directeur exécutif de l'association des gestionnaires d'immunisation.

Au niveau local, la responsabilité du rail si les stagiaires sont conformes tombe généralement sur l'infirmière scolaire. Si on n'est pas présent, un travailleur de secrétaire ou un administrateur réalise la fonction, a dit Linda Mendonca, président désigné de l'association nationale des infirmières scolaires. Habituellement, les systèmes scolaires font face à une échéance pour vérifier le dossier de chaque enfant et enregistrant la conformité aux agents de la Santé de gouvernement, il a dit.

Comment les districts choisissent de juger les enfants noncompliant responsables varie, Beers a dit. Quelques écoles fonctionnent avec des parents pour installer des affectations avec un fournisseur. Certains isolent des enfants dans une classe, dit-il, et les autres sont si stricts que « vous ne puissiez pas même marcher par la trappe à moins que vous soyez convenablement immunisé. »

La pandémie COVID-19 a eu comme conséquence de forts déclins dans les vaccinations. En mai, un état de la CDC a montré une diminution sensible dans le nombre de commandes soumises aux vaccins pour le programme d'enfants, une initiative fédérale qui achète des vaccins pour la moitié des enfants dans le desserrage des Etats-Unis en second lieu a indiqué les tendances assimilées - la couverture de vaccination au Michigan s'est baissée parmi tous les âges d'étape, excepté des immunisations données à la naissance, ce qui sont généralement faits dans un hôpital.

Effectuer des régimes de sauvegarde

À la Pennsylvanie, par exemple, au service de santé de condition a en juillet suspendu des conditions vacciniques pendant deux mois après le début de l'année scolaire. En plus d'entraîner retarde dans les bureaux des médecins, la condition a indiqué, la pandémie peut également empêcher des infirmières d'école et de santé publique de retenir des cliniques de vaccination de « rattrapage » de dans-école.

« Le service ne peut pas charger assez qui dès que les enfants pourront être vaccinés, elles devraient être, » a dit Nate Wardle, attaché de presse pour le service de santé de condition, dans une déclaration écrite. Cependant, la commande de lockdown a incité par COVID signifié « qu'il y avait un plusieurs période de mois dans quelques parties de la condition où les visites des enfants bien portants ne se produisaient pas. »

Les membres de l'Académie américaine de pédiatrie, de l'association nationale des infirmières scolaires et de l'association des gestionnaires d'immunisation ont dit que les délais de grâce sont une opération prudente pour représenter l'effet de la pandémie sur des soins pédiatriques. La majorité d'enfants ont déjà une certaine protection contre les maladies des vaccins précédents, ils ont indiqué.

Supplémentaire, les bières ont reconnu que les écoles fermantes - entre d'autres actions comme la course limitative et les grands espaces sourcilleux shuttering - incitent des enfants moins vraisemblablement pour contracter ou écarter les maladies qui incubent type dans les classes. Par exemple, selon des caractéristiques de CDC, la rougeole a essentiellement disparu - 12 cas avaient été rapportés à partir du 19 août cette année, comparée avec 1.282 tout au long de 2019.

Cependant, l'instruction reprendra éventuellement en personne, qui rapporteront également les risques des maladies déménageant par les classes, Beers a dit. Et les systèmes scolaires peuvent être pardonner moins des enfants qui entrent dans la classe sans vaccinations nécessaires.

« Ce qui seraient une immense honte est si les écoles rouvrent en personne et les enfants sont de retour ensemble et nous commençons à obtenir des manifestations d'autres maladies qui sont évitables basées sur les immunisations, » il disions.

Les dispensaires scolaires à New York contactent activement des parents au sujet des vaccinations. À Cooperstown, Kjolhede a atteint à l'extérieur à chaque surveillant peu après que le lockdown en mars pour demander si la clinique pourrait rester ouverte. Tout sauf un ont indiqué non.

Le personnel a alors installé des affectations de telehealth et a téléphoné les stagiaires qui ont eu besoin en personne de soins d'arranger des visites - comprenant ceux qui ont eu besoin d'un vaccin avant le début de cette année scolaire, il a dit. Heureusement, le dispensaire qui est demeuré ouvert a eu une trappe qui a permis à des patients d'entrer dans la clinique sans marcher par l'école.

Plusieurs heures à l'opposé, M. Lisa Handwerker s'attaque à la façon aborder le problème que les centaines de stagiaires en travers de ses six cliniques de santé scolaires à New York City ont manqué un vaccin prié.

Le service de santé de la ville lui a donné une liste de stagiaires dans ses soins qui des immunisations complémentaires nécessaires, il a dit. Plus de 400 enfants manquaient la deuxième dose pour éviter la méningite méningococcique, généralement donnée aux adolescents et aux âges de jeunes adultes 16 23. Puisque le service a employé des caractéristiques de la dernière année universitaire pour compiler la liste, Handwerker n'a aucune information sur les stagiaires neufs. Quelques familles ont quitté la ville à cause du manque de revenu et de moyens provoqués par la pandémie.

« Nous avons eu la difficulté avec au moins la moitié des chevreaux sur notre liste vaccinique, » Handwerker a dit. « Puis quand nous avons atteint des familles, elles étaient peu disposées à quitter leurs maisons. »

Un coup de feu à la normale

Ce n'était pas la caisse pour le loup de Tracey, une mère de deux qui a rendu visite au docteur récent pour obtenir son fils Jordanie vacciné pour la rougeole, l'oreillons, la rubéole et le HPV avant de commencer la septième pente. Il ira au collège à Dunedin, la Floride, en personne, a dit le loup, 38.

Il a semblé absurde maintenir la Jordanie, 13, de ses camarades de classe quand il déjà joue au base-ball et suspend à l'extérieur avec ses amis, il a dit. Ses pentes également ont glissé le printemps dernier quand le danger de COVID transformé sa classe dans un ordinateur.

Il a également pris à ses 6 mois-vieil Ethan pour ses immunisations. Une fois demandé s'il avait peur de l'entrée dans son cabinet médical, il a répondu, « pas davantage qu'allant à l'épicerie. »

Indépendamment de si un enfant commence l'école à l'intérieur des frontières ou dans la classe, les experts en matière d'immunisation ont souligné l'importance de vacciner un enfant à l'heure. Les programmes factorisent dans le stade de développement d'un enfant pour maximiser l'efficacité du vaccin. Cela dit, il est préférable que les enfants obtiennent leurs vaccins de leur docteur régulier d'éviter les dossiers perdus d'immunisation et les coups de feu complémentaires, a dit des bières.

Pourtant le 19 août, le département des services sociaux et de hygiène a publié un communiqué permettant à des pharmaciens de fournir des immunisations d'enfance pour les âges d'enfants 3 18.

Journal de la santé de KaiserCet article a été réimprimé de khn.org avec l'autorisation de la fondation de Henry J. Kaiser Family. Le journal de la santé de Kaiser, un service de nouvelles en qualité de rédacteur indépendant, est un programme de la fondation de famille de Kaiser, une organisation pour la recherche indépendante de police de santé indépendante avec Kaiser Permanente.