Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Les scientifiques recensent l'origine génétique neuve de la microcéphalie syndromic

Les chercheurs centraux génétiques (GGC) de Greenwood, en collaboration avec des scientifiques de Belgique, l'Espagne, et l'Italie, ont confirmé que les variantes dans LMNB1 entraînent la microcéphalie syndromic avec la petite taille variable, l'invalidité intellectuelle, et d'autres sympt40mes neurologiques. Les découvertes sont rapportées dans l'édition d'octobre du tourillon américain de la génétique humaine.

L'article décrit sept patients de cinq familles avec des variantes de novo nouvelles dans LMNB1, tout avec la microcéphalie primaire prononcée comme caractéristique de faisceau. Des variantes ont été recensées par l'ordonnancement entier d'exome.

L'analyse fonctionnelle de chacune des variantes de gène et de la protéine résultante de B1 de lamin a prouvé que ces variantes agissent d'une mode dominante de perturber l'intégrité nucléaire d'enveloppe le quel fait consécutivement devenir le noyau difforme.

Nous avions l'habitude un système hela de cellules pour analyser les trois mutations faux-sens en ce gène et avons expliqué le fonctionnement nui de la lame nucléaire. Deux autres variantes ont manifesté des noyaux difformes et une diminution de la localisation nucléaire de la protéine de B1 de lamin, et des des autres ont montré une fréquence accrue de noyaux condensés. »

Mousse de Tonya, technologue de recherches de GGC et auteur de Co-fil avec Francesca Cristofoli, PhD, des centres hospitaliers universitaires Louvain en Belgique

Les duplications dans LMNB1 sont une cause connue du l'adulte-début dominant autosomique leukodystrophy, mais cet article est le premier pour prouver que les variantes en ce gène peuvent entraîner des anomalies congénitales par la perturbation nucléaire d'enveloppe.

« Puisque ce produit de gène a les domaines multiples, il est susceptible que les différentes variantes dans LMNB1 fonctionneront à côté de différents mécanismes, rendant nécessaire une analyse cas par cas de la pathogénicité, qui est importante pour de futures études de demande de règlement ainsi que planification reproductrice pour des familles, » a dit Richard Steet, PhD, auteur Co-correspondant et directeur de recherche à l'institut de recherches d'individu de JC à GGC. « Ces découvertes ajoutent LMNB1 à la liste croissante de gènes impliqués dans la microcéphalie dominante autosomique sévère et élargissent l'éventail phénotypique des laminopathies. »

Source:
Journal reference:

Cristofoli, F., et al. (2020) De Novo Variants in LMNB1 Cause Pronounced Syndromic Microcephaly and Disruption of Nuclear Envelope Integrity. American Journal of Human Genetics. doi.org/10.1016/j.ajhg.2020.08.015.