Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Les chercheurs caractérisent des réactions des anticorps au vaccin COVID-19 basé sur ARNm

Une équipe des scientifiques des Etats-Unis et du Canada a récent caractérisé les anticorps développés contre le coronavirus 2 (SARS-CoV-2) de syndrôme respiratoire aigu sévère en réponse à un vaccin basé sur ARNm de la maladie 2019 de coronavirus (COVID-19). Les découvertes indiquent que bien que le vaccin soit capable d'induire une réaction des anticorps polyclonale robuste, la majorité des anticorps sont exempte d'activité de virus-neutralisation. L'étude est actuellement disponible sur le serveur de prétirage de medRxiv*.

Mouvement propre

Depuis le développement des vaccins potentiels contre SARS-CoV-2, beaucoup de précliniques et d'études cliniques ont été faits d'évaluer les réactions immunitaires innées et adaptatives développées par le système immunitaire d'hôte en réponse aux antigènes vacciniques. Certains de ces vaccins ont récent reçu l'approbation d'utilisation de secours et la déroulent actuel dans beaucoup de pays. À cause de sa participation directe en négociant l'entrée virale dans des cellules hôte par l'intermédiaire de récepteur de l'enzyme de conversion de l'angiotensine 2 (ACE2), le domaine récepteur-grippant de pointe (RBD) de SARS-CoV-2 est considéré comme l'objectif le plus efficace pour développer les vaccins COVID-19. Les études investissant dans les réactions immunitaires vaccin-induites ont prouvé que les anticorps monoclonaux qui grippent la pointe RBD peuvent potentiellement bloquer l'interaction de virus-hôte, et ainsi, peuvent effectivement neutraliser le virus. Cependant, un élever-gisement de la preuve récente propose qu'indépendamment de la pointe RBD ou de la protéine intégrale de pointe, le domaine de N-terminal (NTD) de la sous-unité de la pointe S1 contienne des épitopes de neutralisation, et ainsi, peut servir d'objectifs potentiels anti- aux anticorps SARS-CoV-2.

Dans l'étude actuelle, les scientifiques ont profilé les anticorps polyclonaux et les anticorps monoclonaux plasmablast-dérivés développés contre SARS-CoV-2 en réponse à un basé sur ARNm, pointe-visant le vaccin COVID-19 produit par Pfizer-BioNTech.

Modèle d'étude

Dans l'étude, six participants adultes ont reçu deux doses du vaccin COVID-19 basé sur ARNm. Des prises de sang ont été obtenues à partir des participants avant la vaccination et après les 1st et 2nd doses de vaccination. La cinétique d'anti-RBD et anti-NTD anticorps vaccin-induits était avec la cinétique d'anticorps de 30 survivants COVID-19 qui ont développé un large éventail d'anticorps anti-SARS-CoV-2 en réponse à l'infection naturelle.

Observations importantes

L'analyse de la cinétique d'anticorps a indiqué que les niveaux de l'anti-pointe et des anticorps polyclonaux de l'anti-pointe RBD étaient sensiblement plus élevés dans les personnes vaccinées que celui dans les survivants COVID-19. Parmi les personnes vaccinées, la réaction des anticorps a atteint une valeur de crête pendant une semaine après la dosend 2, suivie d'un déclin graduel avec du temps. Intéressant, les survivants COVID-19 avec des titres inférieurs d'anticorps ont montré un rapport plus élevé de gripper aux anticorps de neutralisation que ceux avec des titres élevés. Cependant, au moment de la réaction maximale, les personnes vaccinées ont montré le rapport le plus élevé de gripper aux anticorps de neutralisation, qui indique que la majorité d'anticorps vaccin-induits non-neutralisent en nature.

La caractérisation du volume a trié des plasmablasts par l
La caractérisation du volume a trié des plasmablasts par l'intermédiaire de l'ordonnancement unicellulaire d'ARN. (a) Approximation et projection diverse uniforme (UMAP) de scRNAseq de plasmablast en vrac avec des séquences récupérées de BCR (pourprées) ou récupéré (gris). (b) Transparent d'UMAP des % de population cellulaire exprimant MZB1, PRDM1, et XPB1. Hexbin égale 80 différentes cellules. (c) Transparent d'UMAP des séquences de BCR avec l'activité obligatoire confirmée de pointe. (d) Composition proportionnelle des gènes de réseaux lourds dans les séquences obligatoires de pointe décomposées par l'échantillon. (e) La comparaison de la fréquence niveau du nucléotide de mutation en gènes variables de réseau lourd d'immunoglobuline (IGHV) entre les plasmablasts clonal liés aux mAbs obligatoires de pointe SARS-CoV-2 des vaccinees, plasmablasts a trié de PBMCs pendant une semaine après que la vaccination contre la grippe saisonnière et trouvé dans les clones cellulaires de vaccin-réponse de B, et cellules de B de naïve a trouvé dans le sang d'un vaccinee de grippe (a laissé la Commission) ; et entre les plasmablasts des vaccinees SARS-CoV-2 a trouvé pour être clonal lié aux mAbs pointe-grippants qui étaient, respectivement, croix-réactifs et non-croix-réactif aux coronaviruses humains de ß- clouez les protéines (Commission droite).

Concernant l'immunité préexistante contre les coronaviruses saisonniers, les scientifiques ont observé que le vaccin d'ARNm a augmenté de manière significative les niveaux des anticorps dirigés contre la protéine de pointe des β-coronaviruses saisonniers, tels qu'OC43 et HKU1. Cependant, ils n'ont pas observé un tel effet du vaccin sur des α-coronaviruses, tels que 229E et NL63.

Pour caractériser la réaction vaccin-induite de cellules de B, les scientifiques ont isolé des plasmablasts des prises de sang des personnes vaccinées et ont par la suite examiné tous les anticorps monoclonaux plasmablast-dérivés. Intéressant, ils ont observé que la plupart des anticorps ont été dirigés contre la pointe NTD et que seulement une petite part d'anticorps ont identifié la pointe RBD. Ces observations indiquent que le vaccin est capable de produire d'anti-RBD et anti-NTD anticorps monoclonaux. Avec l'analyse approfondie, elles ont observé que la majorité de ces anticorps monoclonaux ne pouvaient pas neutraliser SARS-CoV-2.

Les scientifiques avaient l'habitude l'interférométrie de biolayer pour examiner l'affinité de différentes variantes virales mutation-contenantes de RBD pour ACE2 humain. Ils ont observé que presque toutes les mutations de RBD qu'ils ont analysées (N501Y, Y453F, N439K, E484K, et K417N), seul ou en association, ont augmenté de manière significative l'affinité virale pour le récepteur ACE2. En outre, ils ont examiné la réactivité des échantillons de sérum rassemblés des personnes vaccinées et des survivants COVID-19 contre les mutants variés de RBD. Les découvertes ont indiqué que tous les sérums polyclonaux des survivants COVID-19 bondissent mieux à N501Y RBD que le wildtype RBD, alors que la réduction environ de 40% de gripper a été observée pour la variante B.1.351 RBD-mutée. Cependant, les sérums des personnes vaccinées ont révélé la diminution la plus élevée de double contre des mutations de RBD actuelles des variantes B.1.351 et P.1.

En analysant la variante PV14252 de SARS-CoV-2 qui contient plusieurs mutations de NTD et la mutation d'E484K RBD, les scientifiques ont observé cela sur 7 anticorps monoclonaux plasmablast-dérivés, seulement deux anti-RBD anticorps ont neutralisé le wildtype SARS-CoV-2 et la variante PV14252 avec le rendement assimilé. En revanche, chacun des cinq anti-NTD anticorps a complet détruit leur capacité de neutraliser la variante PV14252 à cause des mutations de NTD actuelles dans cette variante virale.

Signification d'étude

L'étude indique que le vaccin COVID-19 basé sur ARNm (Pfizer-BioNTech) induit d'anti-RBD et anti-NTD anticorps ; cependant, la majorité de ces anticorps non-neutralisent en nature. D'ailleurs, l'étude met en valeur l'importance des mutations de NTD dans les variantes virales qui peuvent de manière significative supprimer la capacité de virus-neutralisation des anticorps monoclonaux.

Avis *Important

le medRxiv publie les états scientifiques préliminaires qui pair-ne sont pas observés et ne devraient pas, en conséquence, être considérés comme concluants, guident la pratique clinique/comportement relatif à la santé, ou traité en tant qu'information déterminée.

Journal reference:
Dr. Sanchari Sinha Dutta

Written by

Dr. Sanchari Sinha Dutta

Dr. Sanchari Sinha Dutta is a science communicator who believes in spreading the power of science in every corner of the world. She has a Bachelor of Science (B.Sc.) degree and a Master's of Science (M.Sc.) in biology and human physiology. Following her Master's degree, Sanchari went on to study a Ph.D. in human physiology. She has authored more than 10 original research articles, all of which have been published in world renowned international journals.

Citations

Please use one of the following formats to cite this article in your essay, paper or report:

  • APA

    Dutta, Sanchari Sinha. (2021, March 10). Les chercheurs caractérisent des réactions des anticorps au vaccin COVID-19 basé sur ARNm. News-Medical. Retrieved on June 23, 2021 from https://www.news-medical.net/news/20210310/Researchers-characterize-antibody-responses-to-COVID-19-mRNA-based-vaccine.aspx.

  • MLA

    Dutta, Sanchari Sinha. "Les chercheurs caractérisent des réactions des anticorps au vaccin COVID-19 basé sur ARNm". News-Medical. 23 June 2021. <https://www.news-medical.net/news/20210310/Researchers-characterize-antibody-responses-to-COVID-19-mRNA-based-vaccine.aspx>.

  • Chicago

    Dutta, Sanchari Sinha. "Les chercheurs caractérisent des réactions des anticorps au vaccin COVID-19 basé sur ARNm". News-Medical. https://www.news-medical.net/news/20210310/Researchers-characterize-antibody-responses-to-COVID-19-mRNA-based-vaccine.aspx. (accessed June 23, 2021).

  • Harvard

    Dutta, Sanchari Sinha. 2021. Les chercheurs caractérisent des réactions des anticorps au vaccin COVID-19 basé sur ARNm. News-Medical, viewed 23 June 2021, https://www.news-medical.net/news/20210310/Researchers-characterize-antibody-responses-to-COVID-19-mRNA-based-vaccine.aspx.