Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

La perte auditive, d'autres problèmes auditifs a fortement joint avec Covid-19

La perte auditive et d'autres problèmes auditifs sont fortement associés à Covid-19 selon un examen systématique de la preuve de recherches abouti par l'université des scientifiques de centre de Manchester et de recherche biomédicale de NIHR (BRC) Manchester.

Le chercheur Ibrahim Almufarrij de professeur Kevin Munro et de PhD a trouvé 56 études qui ont recensé une association entre COVID-19 et problèmes auditifs et vestibulaires.

Ils ont mis des caractéristiques en commun de 24 des études pour estimer que la prévalence de la perte auditive était 7,6%, acouphène avaient 14,8% ans et le vertige était 7,2%.

Elles publient leurs découvertes dans le tourillon international de l'audiologie.

Cependant, l'équipe - qui a continué leur révision effectuée il y a une année - a décrit la qualité des études comme juste.

Leurs caractéristiques ont principalement employé les questionnaires auto-rapportés ou les dossiers médicaux pour obtenir COVID- 7 19 ont associé des sympt40mes, plutôt que plus scientifiquement les examens de l'audition fiables.

L'étude a été financée par est centre de recherche biomédicale de NIHR Manchester (BRC)

Il y a un besoin urgent pour qu'une étude clinique et diagnostique soigneusement entreprise comprenne les effets à long terme de COVID-19 sur l'appareil auditif.

Il est également réputé que les virus tels que la rougeole, l'oreillons et la méningite puissent entraîner la perte auditive ; peu est compris au sujet des effets auditifs du virus SARS-CoV-2. »

Bien que cette révision fournisse davantage de preuve pour une association, les études que nous avons regardées étaient de qualité variable ainsi plus de travail doit être effectué. »

Kevin Munro, professeur de l'audiologie, l'université du fil de santé de Manchester et d'audition de Manchester BRC

Professeur Munro, aboutit actuel une étude BRITANNIQUE d'un an pour vérifier le choc à long terme possible de COVID-19 sur l'audition parmi les gens qui ont été précédemment traités dans l'hôpital pour le virus.

Son espoir d'équipe d'estimer exactement le nombre et la gravité de troubles de l'audition associés par COVID-19 au R-U, et de découvrir quelles pièces de l'appareil auditif pourraient être affectées

Ils exploreront également l'association entre ces derniers et d'autres facteurs tels que le mode de vie, la présence d'un ou plusieurs conditions complémentaires et les interventions critiques de soins.

Une étude récente a abouti par professeur Munro, proposé cela plus de 13 pour cent de patients qui ont été rebutés d'un hôpital rapporté un changement de leur audition.

Ibrahim Almufarrij a indiqué : « Bien que la preuve est de qualité variable, des études de plus en plus sont effectuées ainsi la base de preuve se développe. De ce que nous avons besoin réellement sont les études qui comparent les cas COVID-19 aux contrôles, tels que des patients admis à l'hôpital avec d'autres états de santé.

« Bien que l'attention doit être prise, nous espérons que cette étude ajoutera au grammage de preuve scientifique qu'il y a une association intense entre Covid-19 et problèmes d'audition. »

Professeur Munro a ajouté : « Au cours des derniers mois j'ai reçu de nombreux emails des gens qui rapporté un changement de leur audition, ou acouphène ayant ensuite COVID-19.

« Tandis que c'est alarmant, l'attention est exigée car elle est peu claire si des modifications à entendre sont directement attribuées à COVID-19 ou à d'autres facteurs, tels que des demandes de règlement pour fournir des soins urgents. »