Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

La mobilité de Smartphone suivant prévoit fortement les manifestations COVID-19

La mobilité suivant utilisant des caractéristiques de téléphone portable montrant un mouvement plus grand des gens est un facteur prédictif intense des plus grands régimes de COVID-19, selon des caractéristiques neuves dans CMAJ (tourillon médical canadien d'association).

Cette étude prouve que la mobilité prévoit fortement [coronavirus 2 de syndrôme respiratoire aigu sévère] le taux de croissance SARS-CoV-2 jusqu'à pendant 3 semaines à l'avenir, et que les mesures rigoureuses continueront à être nécessaires par le printemps 2021 au Canada. »

M. Kevin Brown, santé publique Ontario

Jusqu'à ce que les Canadiens soient largement vaccinés contre SARS-CoV-2, les interventions nonpharmaceutical de santé publique telles que l'examen médical distançant et limitant le contact social seront les moyens basés sur la population principaux de contrôler la propagation du virus.

La « mobilité mesure capter l'activité humaine par le rail anonymized des smartphones sont censées pour être des proxys raisonnables des régimes de contact en dehors de sa propre maison ; ces mesures peuvent fournir plus opportun et les sources d'information fiables sur des régimes de contact avec des enquêtes de temps-utilisation ou entrer en contact avec la découverte, » écrivent les auteurs.

Les chercheurs ont regardé des caractéristiques anonymized de mobilité de smartphone depuis le 15 mars 2020, au 6 mars 2021, nationalement et provincial, réglant pour la date et la température. Ils ont constaté qu'une augmentation de 10% de la mobilité des Canadiens en dehors de leurs maisons marquées avec une augmentation de 25% des taux de croissance suivants de l'hebdomadaire SARS-CoV-2. Ils ont regardé le seuil de mobilité (le niveau requis pour régler le virus) et l'écartement de mobilité (la différence entre le seuil et le mouvement réel).

« Le seuil de mobilité et l'écartement de mobilité peuvent être employés par les agents de la Santé publics et les gouvernements pour estimer le niveau des restrictions requises pour contrôler la propagation de SARS-CoV-2 et de guide, en temps réel, la mise en place et l'intensité des interventions nonpharmaceutical de santé publique de régler la pandémie COVID-19, » les auteurs écrivent.

Source:
Journal reference:

Brown, K. A., et al. (2021) The mobility gap: estimating mobility thresholds required to control SARS-CoV-2 in Canada. Canadian Medical Association Journal. doi.org/10.1503/cmaj.210132.