Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Un manque de supervision pour des interventions non fondées de cellule souche est un problème de santé publique global

Dans un papier récent d'états de cellule souche, les auteurs invitent l'Organisation Mondiale de la Santé (WHO) pour déterminer un comité consultatif d'exercer sur le médicament régénérateur pour fournir l'harmonie aux règlements nationaux sur l'industrie d'intervention (SCI) de cellule souche. En outre, les auteurs discutent l'importance de développer une campagne d'éducation pour aborder les produits environnants de cellule souche d'information fausse.

Traitement de cellule souche

Traitement de cellule souche. Crédit d'image : gwolters/Shutterstock.com

Les dangers d'une industrie non fondée de SCI

L'industrie non fondée de SCI décrit le direct-à-consommateur global que le marché où les cellules souche, ainsi que la cheminée variée et la non-cheminée cellule-ont dérivé des composantes avec peu à aucune base scientifique, sont administrés aux patients dans un réglage clinique. Ces pratiques hautement dangereuses et ont déjà mené aux blessures et aux morts patientes multiples.

En outre, l'utilisation clinique de ces produits de SCI menace des efforts de recherche légitimes et mine les autorités réglementaires dans le monde entier qui devraient protéger le public contre ces produits potentiellement dangereux.  

L'état actuel du médicament régénérateur

Par définition, le médicament régénérateur est une succursale de la recherche qui concerne le rétablissement, la manipulation, et l'application clinique des cellules souche et des tissus thérapeutiques. Avec le but premier d'employer ces traitements pour traiter les maladies non-transmissibles, une importante quantité de placements publics et privés a été consacrés au médicament régénérateur. En fait, ce marché global, qui est évalué à approximativement $13 milliards, représente plus de cellule 1.200 et essais de thérapie génique, les la plupart dont soyez actuel aux étapes cliniques de recherches de phase précoce.

Le contrat à terme prometteur du médicament régénérateur en traitant des maladies chroniques a mené à une forte augmentation dans des réclamations trompeuses entourant les effets salutaires de ces traitements. Quelques cliniques autour du monde monopolisent sur ces réclamations non fondées pour lancer sur le marché que les SCI non fondés sont procurables. Un problème complémentaire est qu'on considèrent ou ont déjà débloqué leurs normes de réglementation sur des SCI pour gagner un avantage économique sur le marché global de SCI.

L'Européen, le Nord Américain, et les pays asiatiques du sud-est, ainsi que l'Australie, sont à la maison aux cliniques qui ont prétendu des SCI. Le marché non fondé de SCI a une valeur prévue de $2,4 milliards, avec environ 60.000 personnes qui sont influencées tous les ans par ces réclamations.

Les limites des efforts nationaux pour combattre des SCI non fondés

Bien que plusieurs efforts aient été effectués par les autorités de régulation dans différents pays pour combattre l'information fausse et la gestion illégale des SCI, leur efficacité a été limitée en étouffant ce marché massif. Dans les Etats-Unis, plusieurs différents organismes de normalisation ont avec succès réduit le mercatique des SCI non fondés.

Entre 2015 et 2018, les cliniques non fondées de SCI aux Etats-Unis se sont levées de 570 environ à 1.000. Pour limiter l'extension de cet emplacement non fondé de demande de règlement, des Etats-Unis Food and Drug Administration (FDA) actualisé son guidage sur des traitements cellulaires à régler maintenant en tant qu'un médicament, un dispositif, et/ou biologique.

Bien que plusieurs cliniques de SCI aient été avec succès arrêtées par la FDA, cette autorité de régulation a limité la capacité. C'est en grande partie dû au fait qu'approximativement 70% de cliniques de SCI aux Etats-Unis ont un à trois praticiens, dont environ 40% sont des pratiques soloes. Ce marché expansif dans les Etats-Unis limite, pour cette raison, la capacité d'une agence unique comme la FDA d'aborder chaque clinique unique qui annonce des SCI non fondés.

Je crois que l'écart global des traitements de cellule souche non fondés réfléchit des lacunes critiques dans le système international pour répondre aux crises de santé, qui pourraient mettre les durées des milliers de patients en danger. Les mesures d'urgence sont nécessaires pour augmenter la capacité de réglementation globale de trouver et répondre à cette crise éminente rapidement, »

Abou-EL-Enein, un des auteurs importants de la cellule souche enregistre le papier

L'expansion de l'OMS est rôle

Par rapport aux efforts nationaux de santé publique, la politique sanitaire globale a un choc plus grand sur imposer des stratégies et des efforts internationaux d'harmonisation d'atténuer les problèmes liés au marché non fondé de SCI. Comme défini dans sa constitution, l'OMS a l'autorité pour déterminer les collaborations internationales, gouvernements d'aide en atteignant des objectifs relatifs à la santé publics, pour fournir des recommandations et le guidage technique, et pour améliorer des normes globales de santé.

L'influence répandue de l'OMS sur les sujets internationaux de santé était particulièrement évidente pendant la pandémie de la maladie 2019 de coronavirus (COVID-19), ainsi que plusieurs autres crises humanitaires. Une fois que la retouche de génome humain devenait une technologie validée, l'OMS a annoncé la création d'un panel d'experts sur le génome humain éditant en 2018 connu sous le nom de comité consultatif d'expert (EAC) sur la retouche de génome humain. Cette Commission a été chargée d'examiner la littérature actuelle sur la recherche concernant cette technologie, considère des propositions existantes sur la retouche de gouvernement de génome humain et ses applications, ainsi que sollicite des découvertes des attitudes publiques envers l'utilisation de cette technologie.

En développant un EAC assimilé sur le médicament régénérateur, l'OMS pourrait normaliser les définitions et les pratiques de réglementation de ce domaine scientifique, supporter le développement des traitements cellulaires sûrs et efficaces les besoins médicaux imprévisibles pour soigner patients', et pour assurer la protection des participants quand les SCI écrivent des essais humains. En outre, ce type de Commission aurait la plate-forme qui est nécessaire désespérément pour adresser la quantité considérable d'information fausse qui diffuse actuel dans le monde entier sur l'industrie de SCI.

Journal reference:
  • Master, Z., Matthews, K. R. W., & Abou-El-Enein, M. (2021). Unproven stem cell interventions: A global public health problem requiring global deliberation. Stem Cell Reports. doi:10.1016/j.stemcr.2021.05.004.