Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Réactions immunitaires SARS-CoV-2 dans des résidants de maison de repos après la pleine vaccination avec le vaccin de Pfizer-BioNTech COVID-19

La manifestation rapide du virus du coronavirus 2 de syndrôme respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2) a entraîné à la maladie actuelle de coronavirus 2019 pandémies (COVID-19). Les programmes de vaccination ont débuté dans beaucoup de pays autour du monde et les scientifiques conduisent la recherche active pour comprendre la résistance de la goujon-vaccination de réactions immunitaires.

Une étude neuve a été publiée sur le serveur de prétirage de medRxiv* qui évalue l'anticorps et les réactions à cellule T fonctionnelles à 6 mois après la vaccination complète avec le vaccin de Pfizer-BioNTech.

Étude : Évolution des réactions immunitaires SARS-CoV-2 dans des résidants de maison de repos après la dose totale du vaccin de Comirnaty COVID-19. Crédit d'image : Tequiero/Shutterstock.com

Au sujet de l'étude

La preuve recueillie sur des vaccins de l'acide ribonucléique de messager (ARNm) prouve jusqu'ici qu'ils sont efficaces en réduisant l'incidence des infections symptomatiques SARS-CoV-2 et asymptomatiques et des morts associées.

Ces vaccins ont également la capacité désirable d'obtenir des réactions immunitaires robustes de t et de lymphocyte B de virus-détail. Cependant, la résistance des réactions des anticorps a pu être réduite dans certaines parties de la population vulnérables, telles que les personnes âgées et immunodéprimé.

Dans l'étude actuelle, 46 résidants de maison de repos ont été recrutés, dont 44 étaient femelles et l'âge moyen était de 89 ans. Le consentement éclairé a été obtenu à partir des participants, suivant quelles prises de sang ont été rassemblées dans des tubes d'héparine de sodium pendant 179-195 jours après la pleine vaccination.

Les anticorps (IgG) d'immunoglobuline G et d'IgM contre SARS-CoV-2 clouent (s) et des protéines du nucleocapsid (n) ont été mesurées. Les différences entre les médianes étaient comparées utilisant l'U-test de Mann-Whitney ou le test de Wilcoxon, le cas échéant.

Le test de rang d'homme armé d'une lance a été employé pour des analyses de corrélation entre les variables continues. Les P-valeurs exactes bilatérales étaient rapportées et une P-valeur en-dessous de 0,05 a été considérée statistiquement significative.

Découvertes d'étude

Dans la cohorte d'étude de 46 personnes, d'infection 10 SARS-CoV-2 rapportée, comme déterminé par un test d'amplification en chaîne par polymérase de transcriptase inverse (RT-PCR) et un dépistage des anticorps de N-détail. En ce qui concerne les anticorps spécifiques de SARS-CoV-2-S, les caractéristiques étaient procurables pour 45 participants.

De façon générale, des anticorps se sont avérés pour se baisser par environ 5 fois de la ligne zéro à la période complémentaire. L'affaiblissement d'anticorps était beaucoup plus courant parmi des résidants du naïve SARS-CoV-2 par rapport à ceux qui avait récupéré d'une infection SARS-CoV-2 précédente.

Chacune des 46 caractéristiques rapportées de personnes sur des lymphocytes T de détail de SARS-CoV-2-S. Des lymphocytes T d'interféron-γ de SARS-CoV-2-S (IFN-γ) ont été documentés dans 82,6% et 73,9% de résidants à la ligne zéro et à la revue, respectivement. La différence était hautement significative (P=0.01). Les chiffres de correspondance pour des lymphocytes T de SARS-CoV-2-S IFN-γ+ CD8 étaient 72% et 52,1%.

La résistance à cellule T de SARS-CoV-2-S+ IFN-γ CD8 s'est avérée inférieure. À cet effet, ces cellules n'étaient plus détectables à la revue dans 16 sur 33 résidants qui avaient vérifié le positif à la ligne zéro.

La situation était légèrement différente pour les lymphocytes T de SARS-CoV-2-S IFN-γ+ CD4, qui ont été trouvés dans 26% et 65,2% de résidants à la ligne zéro et à la revue, respectivement. D'ailleurs, 19 participants ont développé les réactions+ CD4 à cellule T entre la ligne zéro et la revue vérifiant des remarques de temps.

(a) L'anticorps de plasma de SARS-CoV-2-S (RBD) (IgG et IgM) nivelle comme mesuré par immunoessai de Roche Elecsys® Anti-SARS-CoV-2-S dans des résidants de maison de repos avec (récupéré) ou sans (naïve) l'infection SARS-CoV-2 antérieure documentée à la ligne zéro (médiane, 17,5 jours) et à la revue (médiane, 195 jours) après la vaccination complète de Comirnaty® COVID-19. La limite du dépistage de l'analyse est 0,4 IU/ml et sa gamme de quantification est entre 0,8 et 250 IU/ml. Des spécimens de plasma ont été encore dilués (1/10) pour la quantitation d'anticorps si approprié. L'analyse est étalonnée avec la premières norme internationale d'OMS et Commission de référence pour l'anticorps anti-SARS-CoV-2 [12]. Les barres représentent des taux moyens. (b) Cinétique individuelle des anticorps de plasma de SARS-CoV-2-S (RBD) dans les résidants récupérée et de naïve de maison de repos. des P-valeurs pour des comparaisons sont montrées (NS ; non significatif).

Les résultats étaient également différents en travers des personnes qui avaient récupéré de l'infection SARS-CoV-2 et ceux qui étaient naïve. Pour les personnes récupérées, la probabilité de avoir SARS-CoV-2 détectable les lymphocytes T CD8+ et CD4+ d'IFN-γ à la revue étaient plus élevés que dans des personnes de naïve. Les fréquences à cellule T de SARS-CoV-2-S+ IFN-γ CD8 ont diminué sensiblement au fil du temps, alors qu'on a observé l'opposé pour les lymphocytes T+ CD4.

Une observation intéressante était que les résidants qui ont manqué des anticorps anti-récepteur-grippants (RBD) de domaine aux réactions complémentaires et montrées de lymphocyte T+ de SARS-CoV-2-S CD4. Les scientifiques n'ont trouvé aucune corrélation entre d'anti-RBD taux d'anticorps et SARS-CoV-2-S les lymphocytes T CD4+ et CD8+ d'IFN-γ.

Conclusion

La limitation principale de l'étude actuelle est sa petite taille de l'échantillon, qui rend l'inférence difficile. Cette étude manque également d'un groupe témoin correcte, comme la plupart des contrôles compris dans des études précédentes n'étaient pas procurables pour l'échantillonnage complémentaire. De plus, des analyses de neutralisation n'ont pas été effectuées.

Cependant, l'étude actuelle a documenté qu'un pourcentage considérable des résidants de maison de repos a manifesté des anticorps de SARS-CoV-2-S-reactive et des réactions à cellule T environ 6 mois après la vaccination complète avec le vaccin de Pfizer-BioNTech COVID-19. Cependant, on a observé les anticorps pour se baisser au fil du temps.

L'étude a également des implications pour la dose de servocommande (tiers), qui a été proposée pour des personnes âgées. À cet effet, les scientifiques indiquent que le rappel pourrait être retardé au delà de 6 mois dans les résidants récupérés par COVID-19 entièrement vaccinés.

avis *Important

le medRxiv publie les états scientifiques préliminaires qui pair-ne sont pas observés et ne devraient pas, en conséquence, être considérés comme concluants, guident la pratique clinique/comportement relatif à la santé, ou traité en tant qu'information déterminée.

Journal reference:
Dr. Priyom Bose

Written by

Dr. Priyom Bose

Priyom holds a Ph.D. in Plant Biology and Biotechnology from the University of Madras, India. She is an active researcher and an experienced science writer. Priyom has also co-authored several original research articles that have been published in reputed peer-reviewed journals. She is also an avid reader and an amateur photographer.

Citations

Please use one of the following formats to cite this article in your essay, paper or report:

  • APA

    Bose, Priyom. (2021, October 11). Réactions immunitaires SARS-CoV-2 dans des résidants de maison de repos après la pleine vaccination avec le vaccin de Pfizer-BioNTech COVID-19. News-Medical. Retrieved on October 16, 2021 from https://www.news-medical.net/news/20211011/SARS-CoV-2-immune-responses-in-nursing-home-residents-after-full-vaccination-with-Pfizer-BioNTech-COVID-19-vaccine.aspx.

  • MLA

    Bose, Priyom. "Réactions immunitaires SARS-CoV-2 dans des résidants de maison de repos après la pleine vaccination avec le vaccin de Pfizer-BioNTech COVID-19". News-Medical. 16 October 2021. <https://www.news-medical.net/news/20211011/SARS-CoV-2-immune-responses-in-nursing-home-residents-after-full-vaccination-with-Pfizer-BioNTech-COVID-19-vaccine.aspx>.

  • Chicago

    Bose, Priyom. "Réactions immunitaires SARS-CoV-2 dans des résidants de maison de repos après la pleine vaccination avec le vaccin de Pfizer-BioNTech COVID-19". News-Medical. https://www.news-medical.net/news/20211011/SARS-CoV-2-immune-responses-in-nursing-home-residents-after-full-vaccination-with-Pfizer-BioNTech-COVID-19-vaccine.aspx. (accessed October 16, 2021).

  • Harvard

    Bose, Priyom. 2021. Réactions immunitaires SARS-CoV-2 dans des résidants de maison de repos après la pleine vaccination avec le vaccin de Pfizer-BioNTech COVID-19. News-Medical, viewed 16 October 2021, https://www.news-medical.net/news/20211011/SARS-CoV-2-immune-responses-in-nursing-home-residents-after-full-vaccination-with-Pfizer-BioNTech-COVID-19-vaccine.aspx.