Avertissement : Cette page est une traduction automatique de cette page à l'origine en anglais. Veuillez noter puisque les traductions sont générées par des machines, pas tous les traduction sera parfaite. Ce site Web et ses pages Web sont destinés à être lus en anglais. Toute traduction de ce site et de ses pages Web peut être imprécis et inexacte, en tout ou en partie. Cette traduction est fournie dans une pratique.

Le modèle neuf de souris prouve qu'il n'est jamais trop tardif pour traiter le syndrome de Hutchinson-Gilford Progeria

Les scientifiques chez Centro Nacional de Investigaciones Cardiovasculares Carlos III (CNIC) et le réseau cardiovasculaire espagnol de recherches (CIBERCV), abouti par M. Vicente Andrés, ont produit du modèle expérimental de souris de HGPSrev. C'est le premier modèle animal pour développer le syndrome de Hutchinson-Gilford Progeria (HGPS) et pour permettre également son élimination par le règlement réglé de l'expression du progerin, la protéine anormale qui entraîne la maladie. Utilisant le modèle neuf, les chercheurs ont expliqué qu'il n'est jamais trop tardif pour traiter HGPS.

L'étude, aujourd'hui publié dans la circulation, détermine également que l'altération et la mort précoce cardiovasculaires liées à HGPS peuvent être évitées avec des demandes de règlement visant particulièrement des cellules du système cardio-vasculaire.

HGPS est une maladie génétique ultra-rare qui affecte moins de 400 enfants mondiaux et pour ce qui là n'est aucun remède connu. La maladie est provoquée par une mutation dans le gène de LMNA et est caractérisée par le vieillissement accéléré et la mort pendant la deuxième décennie de la durée, principalement due aux complications cardiovasculaires dérivées de l'athérosclérose.

Faute de mutations, LMNA code des protéines de lamin du type A (Lamins A et C). La mutation trouvée dans des patients de HGPS a comme conséquence la synthèse du progerin, une protéine de mutant qui provoque l'altération moléculaire et cellulaire multiple dans les tissus où elle s'accumule, faisant réussir leur durée à un régime fortement accéléré, où les minutes sont des heures et des heures sont détruites des jours.

Maintenant, grâce à la souris de HGPSrev produite par le groupe cardiovasculaire moléculaire et génétique de CNIC de pathophysiologie, l'équipe de recherche est parvenue à supprimer l'expression de progerin et à rétablir l'expression du lamin A chez les souris de différents âges, dans tous tous les tissus cellulaires et dans les types spécifiques de cellules.

La caractérisation du modèle animal a été effectuée avec la participation des chercheurs à l'Université de Londres de Queen Mary.

Joignez le premier jeu rouleau-tambour Amanda Sánchez López d'auteurs et Carla Espinós Estévez a expliqué que tandis que quelques traitements palliatifs sont efficaces dans des modèles animaux et sont le sujet des tests cliniques, leur avantage thérapeutique est très limité. « Un remède vrai exigerait l'élimination de la mutation de coupable, » M. commenté Sánchez López. Cependant, ce n'est pas encore possible, et le progeria est seulement diagnostiqué une fois que les premiers sympt40mes sont déjà apparus.

Nous avons pour cette raison recherché à renverser des sympt40mes une fois qu'ils sont déjà présents et pour déterminer combien de temps la demande de règlement pourrait être retardée et encore avoir un choc avantageux. »

M. Carla Espinós Estévez, premier auteur

Le point auquel les dégâts provoqués par progerin peuvent être renversés n'est pas actuel connu, et des patients souvent ne commencent pas à recevoir la demande de règlement jusqu'à ce que les sympt40mes soient tout à fait avancés. Les chercheurs ont pour cette raison abordé une question clé : L'étape progressive de HGPS peut-elle être arrêtée ou ralentie si la demande de règlement débute quand la maladie est avancée, ou avantage thérapeutique dépend de commencer la demande de règlement tôt, quand les sympt40mes sont doux ?

Une autre question importante est comment la demande de règlement devrait être visée. Progerin est exprimé en beaucoup de tissus, mais on ne l'a pas connu si la demande de règlement doit être dirigée à toutes les cellules affectées ou si elle serait efficace si visé à un type spécifique de cellules.

Pour répondre à ces questions, l'équipe de M. Andrés's avait l'habitude la technologie CRISPR-Cas9 pour produire des souris de HGPSrev.

Aujourd'hui publié de résultats dans l'exposition de circulation que les souris de HGPSrev développent les caractéristiques principales de la maladie humaine, y compris le retard de croissance, le lipodystrophy, l'altération cardiovasculaire, et la mort précoce.

Les chercheurs ont également prouvé que l'élimination du progerin et la réfection de l'expression du lamin A ont augmenté l'espérance de vie de 84,5% chez des souris de HGPSrev avec très des symptômes modérés et, d'ailleurs, la durée de vie étendue de 6,7% même chez les souris avec des sympt40mes très avancés.

Ces résultats déterminent non seulement cela qui commence la demande de règlement quand les sympt40mes sont doux a un choc positif énorme, mais également cette demande de règlement peut être avantageuse n'importe comment tard elle est commencée.

« Nous sommes parvenus à éviter l'altération vasculaire et normaliser la survie chez les souris progeric en éliminant l'expression de progerin et en remettant l'expression du lamin A particulièrement dans les cellules douces vasculaires et les cardiomyocytes, quoique d'autres types de cellules soient demeurés malades, » a expliqué M. Andrés.

Les chercheurs concluent que ces résultats « pourraient contribuer au modèle des futures demandes de règlement cliniques, donné qu'ils proposent que les stratégies visant exclusivement le système cardio-vasculaire pourraient exercer très de manière significative un bienfait sur la qualité et l'expectance de la durée des patients. »

Source:
Journal reference:

Sánchez-López, A., et al. (2021) Cardiovascular Progerin Suppression and lamin A Restoration Rescues Hutchinson-Gilford Progeria Syndrome. Circulation. doi.org/10.1161/CIRCULATIONAHA.121.055313.